Ancienne championne de hand, joueuse de Metz, la néerlandaise Ailly Luciano est restée en Moselle après la fin de sa carrière, pour en démarre une deuxième dans le foot ! Avec beaucoup de réussite ! Et ce n'est pas une première, beaucoup de sportifs et sportives avant elle ont décidé de changer de discipline

Ailly Luciano passe du handball au football
Ailly Luciano passe du handball au football © AFP / JAVIER SORIANO

Elle a troqué un ballon pour un autre. Elle s’appelle Ailly Luciano. Elle a 29 ans, et l’an dernier elle a mis un terme à sa carriere dans le handball pour donner naissance à son premier enfant. Et quelle carrière. Six titres de champion de France avec le club de Metz Handball, la référence de la discipline. Ailly Luciano est aussi un pilier de la selection néerlandaise avec laquelle elle a tout connu. Elle a voulu rester en France après sa carrière. Et y vivre son autre passion : le football ! Alors, Ailly Luciano a cherché un club pour l’accueillir. Et elle n’est pas allée très loin, puisqu’elle a rejoint cette saison l’équipe feminine de Montigny-les-Metz, qui évolue en régionale 2. 

Et elle s’est très vite adaptée à sa nouvelle discipline, Ailly Luciano. C’était une serial buteuse sur son aile avec le Metz Handball. Eh bien au foot, c’est pareil ! Puisqu’elle a inscrit un triplé, rien que ça, pour son premier match de foot avec l’AS Montigny.  

Ce n’est pas une première, mais c’est assez rare de voir des sportifs changer comme ça de discipline   L'exemple le plus connu, en France, ces dernières années, c’est celui de Florent Manaudou. Il a quitté temporairement la natation pour se remettre au hand, son amour de jeunesse, avant de finalement retrouver les bassins. Il y a aussi Fabien Barthez passé du foot au sport auto, ou Jean Galfione, de la perche a la course au large. 

Dans le sport américain, l'histoire la plus connue c’est celle de Michael Jordan qui a mis sa carriere de basketteur entre parenthèses pour tenter sa chance dans le baseball. Il y a l’Éclair. Usain Bolt, l’homme le plus rapide de l’histoire, qui a arrêté l’athlétisme pour se lancer dans le foot. Sans grande réussite, il faut bien l’avouer. 

Chez les femmes, c’est plus rare, mais il y a quelques reconversions marquantes, comme celle de la sprinteuse américaine Lauryn Williams, medaillee sur 4x100 aux jeux de Londres en 2012. Et passée au.. bobsleigh deux ans plus tard à Sotchi, avec une autre medaille a la clé !

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.