L'ancien joueur de Lille et de la Juventus Turin, notamment, ancien capitaine de la sélection Suisse, est en pleine reconversion. Il est en train de suivre une formation d'horloger, chez un fabricant de montres de luxe à Zurich.

Stephan Lichtsteiner le 24 novembre 2019
Stephan Lichtsteiner le 24 novembre 2019 © Getty / Stefan Puchner/picture alliance

C'est une reconversion plutôt inattendue pour un sportif. Même très inattendue, enfin quoique, puisque ce sportif est suisse. C'est même une star chez les Helvètes. C'est Stephan Lichtsteiner, ancien footballeur, il a pris sa retraite l'été dernier. Ancien défenseur de Lille et de la Juventus Turin, notamment. Sept fois champion d'Italie. Ancien capitaine de la "Nati", la sélection suisse de foot, avec laquelle il a participé à 108 matchs internationaux, notamment à l'Euro et en coupe du Monde. Bref, une jolie carrière. 

Et Stephan Lichtsteiner, plutôt que de passer ses brevets d'entraineur, ou de tenter une carrière de directeur sportif, de dirigeant, lui a décidé de quitter le milieu du ballon rond. Terminé. Il s'est trouvé une nouvelle passion, très suisse : l'horlogerie ! L'ancien footballeur vient d'entamer un stage chez un fabricant de montres de luxe, à Zurich, et il se lance dans une nouvelle carrière d'horloger. Avec sa petite loupe à l'œil et tout. Et selon lui, ce n'est pas si éloigné du foot, comme il l'a expliqué à nos confrères de 20 minutes en Suisse, qui sont allés lui rendre visite : 

Il y a des parallèles entre le foot et l'horlogerie. Les mécanismes doivent être bons, et toutes les pièces doivent être à la bonne place. Ce n'est que comme ça que vous pouvez réussir. Je veux développer mes compétences dans un domaine totalement différent du foot. J'avais l'habitude de travailler avec mes pieds, maintenant je dois utiliser mes mains. Là encore, j'y vois un parallèle avec le foot, il y a beaucoup de concurrence, et à un niveau extrêmement élevé. 

=> Voir la vidéo de la reconversion de Stephan Lichtsteiner sur le site suisse de 20 Minutes.

Et c'était un joueur plutôt précis, minutieux même, ça devrait lui servir pour réussir sa reconversion...  

Ce n'est pas le premier à couper les ponts avec le football !

D'autres pas le passé ont choisi une reconversion plutôt originale. C'est le cas de l'avant-centre des Bleus, champions du monde en 1998, Stéphane Guivarc'h. Il est devenu vendeur de piscines, en Bretagne. L'ancien buteur du FC Metz, du PSG et de l'OM, Cyrille Pouget, lui a choisi... les meubles ! Il est revenu à Metz où il est devenu directeur d'une grande enseigne d'ameublement. 

A l'étranger, l'ancien gardien de la Mannschaft et du Werder de Breme, Tim Wiese, lui a choisi de se transformer physiquement. Il a doublé de volume, et il est devenu catcheur ! L'ancien buteur chilien, Marcelo Salas, lui est devenu producteur de myrtilles, et il exporte dans le monde entier. Enfin, que dire de "Mister George", George Weah, l'ancien ballon d'or qui lui est carrément devenu président de son pays, le Libéria.