Après le 15, le 13, le 7, voici le rugby à 12 joueurs ! C'est ce que propose une société privée, pour encore plus de spectacle. Et encore plus d'argent.

Après le 15, le 13, le 7, voici le rugby à 12 joueurs !
Après le 15, le 13, le 7, voici le rugby à 12 joueurs ! © AFP / FRED SCHEIBER

Une nouvelle compétition, encore une ! 

C'est à se demander si le sport n’est pas en train de devenir fou. Après le projet de Coupe du Monde de football tous les deux ans, ou celui de la Super Ligue des clubs les plus riches, qui a finalement été abandonné, voilà que le ballon ovale se met à suivre le ballon rond, dans sa course effrénée au spectacle. 

Toujours plus de spectacle. 

Vous connaissez le rugby à 15. Il y aussi le rugby à 13. Et depuis quelques années le rugby à 7, qui se pratique notamment aux Jeux Olympiques

Eh bien voici une quatrième déclinaison : le rugby à 12 !

Voici la nouvelle idée brillante d’une société privée, baptisée "World 12s" : un tournoi de rugby à 12, en Angleterre, et ce dès l’été prochain ! 192 joueurs, les meilleurs du monde, répartis dans 8 franchises via un système d’enchères. En gros, six avants, six arrières, qui jouent avec les mêmes règles qu’au rugby à 15. Avec des mi-temps de 15 minutes. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Reste plus qu’à faire avaler ça à World Rugby, la fédération internationale, et aux joueurs aussi, accessoirement. Le projet est porté par des figures bien connues et respectées du rugby mondial, comme Steven Hansen et Jack White, les anciens sélectionneurs respectivement des All Blacks néo-zélandais et des Springbocks sud-africains. Mais aussi des anciens patrons de fédérations. Les discussions ont d’ailleurs commencé, et c'est plutôt bien parti !

C'est aussi et surtout une histoire ... d’argent !   

Une de plus ! Vous connaissez la poule aux œufs d’or ?  Mais comment faire toujours plus d’argent, au risque d’essorer cette pauvre poule ? Là, on parle d’un tournoi masculin mais aussi féminin en 2023, qui rapporterait 290 millions d’euros au rugby mondial sur les cinq prochaines années. Voilà pourquoi la fédération internationale tend l’oreille. 

Le risque c’est évidemment la santé des joueurs, déjà bien malmenée par des calendriers déjà très chargés.

Et puis sous couvert de "contribuer au développement global du sport", je cite, en réalité c’est tout l’inverse : la crainte, c’est de tout banaliser. Comme dans le foot, jouer tous les étés, rendrait l’événement moins fort au fil des années. Mais cela fait bien longtemps maintenant que le rugby cours derrière derrière foot, et pas pour de bonnes raisons.    

Thèmes associés