L'ancien boxeur de légende, admiré chez lui aux Philippines, a décidé de se présenter aux élections présidentielles, en mai prochain. Et il a déjà lancé les hostilités.

Manny Pacquiao candidat à la présidentielle aux Philipines
Manny Pacquiao candidat à la présidentielle aux Philipines © Maxppp / JAVIER ROJAS

C'est un ancien boxeur qui a décidé de remonter sur le ring ! Enfin, presque. Pas tout à fait le même ring. Ce boxeur, c'est le philippin Manny Pacquiao, alias "PacMan", l'une des légendes du noble art. Le boxeur asiatique le plus célèbre de l'histoire, et grand rival, chez les welters, du milliardaire américain Floyd "Money" Mayweather. 

Et si Pacquiao sort de sa - toute fraiche - retraite, ce n'est pas pour prendre sa revanche sur Mayweather, non, c'est pour combattre dans l'arène politique.

Il vient d'annoncer qu'il serait candidat à l'élection présidentielle, chez lui, aux Philippines, en mai prochain ! 

A 42 ans, PacMan, véritable icone dans son pays, a décidé de briguer le siège de Rodrigo Duterte, l'actuel président, qui avait appelé l'an dernier les forces de l'ordre à faire feu sur ceux qui ne respectaient pas le confinement, au plus fort de la pandémie de Covid-19. Malgré cela, Rodrigo Duterte est resté très populaire. Mais il ne peut pas se représenter. Alors chez les Duterte, je demande la fille, Sara, qui pourrait se lancer dans la campagne, et qui a de fortes chances de l'emporter, selon les sondages. 

Face aux Duterte, donc, mieux vaut être populaire, et riche : ça tombe bien, Manny Pacquiao est admiré, pour son parcours, pour sa générosité, et sa fortune, estimée à plus de 500 millions de dollars. 

Lui qui a grandi dans une extrême pauvreté, et qui s'en est sorti grâce à ses poings, jusqu'à devenir champion du monde dans huit catégories de poids différentes, ce qui en fait un boxeur unique dans l'histoire. "Pacman" se sent prêt pour le poste suprême :   

« Nous avons besoin de progrès. Nous devons vaincre la pauvreté. Nous avons besoin d’un gouvernement qui sert le peuple. Avec intégrité, compassion. Et qui agit en toute transparence. L’heure est venue. Je suis prêt à relever ce challenge, celui d’être le chef. » 

Manny Pacquiao n'est pas un novice en politique  

Cela fait plus de dix ans déjà, qu'il s'est lancé. Elu député en 2010, puis sénateur en 2016, Manny Pacquiao, qui est un fervent chrétien évangélique, est aussi connu pour avoir pris des positions controversées par le passé, en se déclarant favorable à la peine de mort, ou contre l'homosexualité. 

D'ailleurs, jusqu'à très récemment, l'ancien boxeur était un partisan affiché du président Duterte, mais il a donc décidé de suivre son chemin, et de prendre la tête d'une faction dissidente du pouvoir. 

On saura le 8 octobre prochain qui sera candidat face à Manny Pacquiao, mais lui est déjà en campagne. Et il a fait une promesse : envoyer des centaines voire des milliers de politiciens véreux dans une "méga-prison" qu'il veut construire pour les accueillir. 

Thèmes associés