De retour de Tokyo, une partie des sportifs algériens qui ont disputé les Jeux Paralympiques n'ont eu aucun comité d'accueil à l'aéroport d'Alger. Mais leur solitude a fait beaucoup de bruit !

En Algérie, l'accueil des athlètes "para" dans l'indifférence fait scandale
En Algérie, l'accueil des athlètes "para" dans l'indifférence fait scandale © Capture écran de la vidéo du scandale sur Hirak DZ News

Les athlètes paralympiques algériens sont rentrés de Tokyo avec 12 médailles, dont 4 en or. 

C'était jeudi dernier, à l'aéroport international Houari Boumédiène d'Alger. Une première partie de la délégation algérienne de retour au pays. 

Et là, la douche froide. Pas d'accueil, pas de réception, rien d'officiel pour leur retour. Walou. 

Pire que ça. Les autorités n'avaient même pas prévu un bus adapté, notamment pour les athlètes en fauteuil. Tout cela a été filmé, et une vidéo a été rendue publique :  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Sur les images,  on y voit des athlètes seuls pour pousser les bagages, sans aucune aide. Des fauteuils dont il faut démonter les roues pour les charger en soute. 

Et puis on voit une athlète, Safia Djellal, médaillée d'or, obligée de se hisser à la force des bras, toute seule, pour monter dans le bus, marche par marche. Des images révoltantes, qui ont fait le tour des médias et des réseaux sociaux.   

Elles ont provoqué une onde de choc en Algérie 

L'indignation de l'opinion publique, et de bon nombre de journalistes. Scandale, humiliation. Même l'agence de presse publique algérienne, APS, parle d'un accueil "honteux". L'un des athlètes, de retour de Tokyo, Ayoub Badrane, basketteur en fauteuil, est d'ailleurs venu sur un plateau de télévision pour témoigner :   

Révélations chocs de l’athlète des jeux paralympiques Ayoub Badrane - YouTube

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

"Cet accueil nous a fait sentir que nous ne valons rien", dit Ayoub Badrane dans cette interview. 

Et l'athlète algérien révèle au passage que pour chaque jour de stage avec l'équipe nationale de basket fauteuil, ils n'ont touché que 500 dinars, soit 3 euros !   

Et les autorités algériennes n'ont pas pu rester silencieuses bien longtemps 

Les sanctions ont été immédiates. Et le grand ménage a été fait au ministère des sports. Le président algérien Tebboune a demandé à son Premier ministre de virer le Secrétaire général des Sports et son directeur général. "Pour négligence dans l'accomplissement de leurs missions et manquement à l'obligation de l'accueil des athlètes".  Au moment même où le ministre des Sports, Abderrazak Sebgag répondait à la presse :  

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

D'autres cadres du ministère ont été mis à la porte, et une enquête se poursuit pour identifier tous les responsables de ce fiasco. Mais surtout, l'autre partie de la délégation algérienne, qui est rentrée ce mercredi de Tokyo, a elle eu le droit à un accueil officiel, un hommage et une prise en charge, dignes de leurs performances aux Jeux Paralympiques.