C'est le surnom des joueuses de l'AS Saint-Etienne, ville que l'on connaît depuis des décennies pour son équipe de football, masculine... Cette fois-ci, honneur aux dames !

Les "Vertes", comme les "verts" avant elles, vont enfin pouvoir défendre les couleurs stéphanoises au plus haut niveau du football français.

" Rejoindre la D1 est même une délivrance pour cette équipe de football au maillot vert, qui vit dans l'ombre des garçons depuis la renaissance de la section féminine de l'ASSE en 2009"

Dans l'ombre des "verts", les "vertes" que l'on appelle donc les Amazones, ambitionnaient depuis longtemps de rejoindre la D1 féminine. L'an dernier déjà, alors qu'elles étaient bien placées pour accéder à la première division, la première vague de la pandémie a stoppé net les championnats.

La fédération établit un classement, avec un système de ratio tenant compte des points marqués par match joués, et manque de chance, les stéphanoises ont été désavantagées par ce mode de calcul et sont coiffées sur le poteau.

Nouvelle saison, nouvelles vagues....

Et à nouveau arrêt des compétitions, pause que l'on pense provisoire, plus de matches à partir de la deuxième division pour les femmes... Là encore, les joueuses de l'AS Saint-Etienne étaient bien parties et voient de nouveau leur rêve de première division s'éloigner..

An avril dernier, n'y tenant plus, elles protestent car elles ne comprennent pas pourquoi les garçons des trois premières divisions françaises, peuvent disputer des matches avec un protocole sanitaire, et pas les femmes, à partir de la deuxième division... 

La suite est à écouter...