Pas de Roger Federer, ni de Rafael Nadal, encore moins de Serena Williams. Les légendes du tennis sont absentes, une première en grand chelem depuis 1997 !

Roger Federer, comme Rafael Nadal et Serena William absents de l'édition 2021 de l'US Open. Ici en 2019.
Roger Federer, comme Rafael Nadal et Serena William absents de l'édition 2021 de l'US Open. Ici en 2019. © Getty / Tim Clayton - Corbis

Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé. Alors quand il sont plusieurs... Ce matin, je me réveille, et je me rends compte qu’ils ne sont pas là. Peut être même qu’ils ne seront plus là. C’est le début de la fin, comme dirait l’autre. 

Je vous parle de Roger Federer, de Rafael Nadal et de Serena Williams. 

Toutes ces légendes du tennis qui ne sont pas à l’affiche de l’US Open, le grand chelem américain, qui débute aujourd'hui à New York.

Ils sont tous blessés, parfois sérieusement, et compte tenu de leur âge canonique pour courir derrière une petite balle jaune, ça sent le sapin cette affaire.

Est-ce qu’on reverra le grand Roger, 40 ans, et qui doit se faire opérer du genou, il sera absent plusieurs mois. Et Rafa, alors ? 35 ans, qui a déjà mis un terme à sa saison, touche au pied gauche. Un pied qui le fait souffrir depuis plus de quinze ans. 

Et Serena alors ? La Queen du tennis féminin a presque 40 ans. Est ce que l’américaine va, un jour, enfin, égaler, puis dépasser Margaret Court? Remporter ce 24e titre du grand chelem qui la fuit depuis bientôt quatre ans ! Ce ne sera donc pas à l’US Open, puisqu’elle a du déclarer forfait, en raison d’une déchirure a l’ischio jambier. 

Ca fait beaucoup, Mathilde. La dernière fois que les trois légendes du tennis, Federer, Nadal et Serena manquaient à l’appel d’un grand chelem, c’était en 1997. 24 ans. Une autre vie.   

Ce n’est pas une page qui se tourne. Pas encore...   

Edition 2021 de l'US Open
Edition 2021 de l'US Open © Getty / Sarah Stier / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

Elle va finir par se tourner sous peu, quand même. Mais tout espoir de les revoir n’est pas perdu. Le gros point d’interrogation, c’est Federer. Comme l’écrivait joliment le quotidien suisse le Temps, "il s’éteint doucement", Roger. Quart de finale à Wimbledon, certes. Mais forfait à Tokyo pour les JO. Seulement cinq tournois disputés cette saison. 

Pour Nadal et Serena, c’est une mise au repos. Pour mieux revenir, c’est sûr. Mais si. Pour jouer les prolongations. Allez, encore un peu.