Environ 300 sportifs australiens viennent de signer une pétition pour mettre la pression sur leur gouvernement qui n'en fait pas assez, selon eux, pour lutter contre le réchauffement de la planète.

Le climat est aussi l'affaire des sportifs. Ici le Dodger stadium à Los Angeles obscurci par le smog
Le climat est aussi l'affaire des sportifs. Ici le Dodger stadium à Los Angeles obscurci par le smog © Getty / Allen J. Schaben / Los Angeles Times

Le climat c'est l'affaire de tous, y compris des sportifs ! D'autant que le réchauffement de la planète a des conséquences, notamment sur la pratique sportive, qui pourrait diminuer dans un futur très proche. 

Le ski sans neige, ou une course à pied par 45 degrés, c'est déjà une réalité

D'ailleurs, le WWF a alerté cet été en publiant un rapport : si la température augmente de 4 °, cela pourrait provoquer une baisse de deux mois de sport par an dans le monde.  

Dans ce contexte, certains sportifs agissent. C’est le cas en Australie où ils sont 300 à avoir signé une pétition baptisée "'The Cool Down", le refroidissement, pour exhorter le gouvernement conservateur australien à prendre des mesures plus radicales, pour réduire notamment les émissions de carbone.  

Parmi les signataires, on retrouve entre autres Michael Hooper, le capitaine des Wallabies, le XV australien de rugby, mais aussi l'ancien joueur de tennis Mark Philippoussis, le champion du monde de surf, Mick Fanning, la nageuse Cate Campbell ou l'ancien rugbymen vedette, Matt Giteau. Bref, des têtes d'affiche, bien conscientes que l'Australie est en danger: incendies, sécheresses, cyclones, de plus en plus fréquents et intenses.  

Il faut dire que l'Australie n'est pas une bon élève en la matière

Et fait plutôt la sourde oreille quand il s'agit de parler du climat, à l'image de son premier ministre, Scott Morrison, qui ne veut pas aller plus loin dans sa politique, malgré les pressions de l'ONU. Celles des sportifs australiens, très appréciés par le public, changeront peut-être la donne...   

En France, aussi, il y a des sportifs engagés pour le climat

L'an dernier, le WWF a réuni des championnes et des champions le temps d'une campagne, pour mobiliser le grand public autour de la protection de la planète. Et parmi eux, il y avait Nikola Karabatic, la star du handball, triple champion olympique depuis cet été. 

Très engagé dans la lutte contre le réchauffement climatique, cela fait quelques années maintenant. En 2018, il avait participé au mouvement "on est prêt", et s'était engagé à ne pas manger de viande pendant un mois :

Nikola Karabatic s'engage pour le climat : 1 mois sans viande #OnEstPrêt - YouTube

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Depuis, Nikola Karabatic ne mange presque plus de viande. Et cela va plus loin, puisque le handballeur a même refusé de s'engager avec des sponsors pas assez écolos à ses yeux.