Pierre et Gilles

Pierre et gilles photomatons
Pierre et gilles photomatons © Radio France

A l'occasion de la sortie de leur livre de Autobiographie en photomatons 1968-1988 Aurélie Sfez s'est rendu chez le couple d'artiste Pierre et Gilles.

Autobiographie en Photomatons ( BAZAR Edition)

Les photographies peintes de Pierre et Gilles, très colorées et parfois qualifiées de « kitsch », sont célèbres. Mais une partie importante de leur travail était jusqu’ici inconnue du grand public : un ensemble exceptionnel de photomatons, rassemblés et mis en ordre d’abord par Gilles Blanchard seul puis par Pierre et Gilles entre 1968 et 1988.

Autobiographie en photomatons est une histoire racontée à la première personne par Gilles Blanchard, sous forme d’images légendées, celle d’un adolescent timide du Havre « monté » à Paris, qui se fait une bande d’amis et qui, très vite, tombe amoureux de Pierre.

On y croise tous ceux qui comptent dans le Paris des années 70 et 80. Le livre s’achève quand les « vieilles » cabines de photomatons disparaissent en même temps que Paris change et que Pierre et Gilles rencontrent le succès.

Cette autobiographie en images, qui constitue le cœur du livre, est précédée d’un long entretien avec Pierre et Gilles, et suivie d’une galerie de portraits des principaux acteurs du film de la vie du célèbre duo.

Poly Rythmo en live

Orchestre béninois créé en 1967 dans la ville de Cotonou, le Poly Rythmo a tourné dans toute l'Afrique avec ses deux chanteurs vedette, Eskil Lobento et Clément Mélomé alias 'Mélo'.

Inspiré par la culture vaudou omniprésente dans leur pays, Poly Rythmo lie voix soul, musiques traditionnelles et tambours funèbres avec talent pour créer un son unique, puissant et envoûtant. A ses débuts, le groupe donne de la voix pour défendre le 'patriotisme tout cru' du régime marxiste et l'idée d'un Bénin indépendant, devenant la gloire nationale de leur pays de 1972 à 1990. Figures phare de la musique africaine, ils accompagnent les plus grands : Manu Dibango, Bembeya Jazz, Tidiani Koné, ou encore Gnonnas Pedro.

A la même époque ils font la renommée des nuits béninoises dans les salles de concerts du pays, du Canne à Sucre au Zénith ou encore sur la scène du cinéma Vogue. Mais rapidement l'orchestre triomphe dans toute l'Europe lors d'une tournée en solo. Trente-cinq ans plus tard, les anciens font revivre avec la même passion les plus belles mélodies du groupe. Un répertoire libre et ouvert qui utilise plusieurs langues parlées au Bénin : français, fon-gbe ou yoruba. Les vinyles collector de cet orchestre engagé et incontournable s'arrachent sur Internet, preuve que les musiciens de Poly Rythmo, véritables papis afro-funky, conservent toujours leur aura internationale.

La chronique des festivals

Etienne Blanchot, notre chroniqueur spécialiste des festivals pointus, nous parlera du Festival Baléapop et du Micro Festival à Liège.Festival Baléapop dans le pays Basque, du 9 au 12 août à GuétharyMicro Festival à Liège du 3 au 4 août 2012

Londres

Julie Piétri reçoit Giles Walker. Il se définit comme un "artiste suspect"... Basé à Londres, il expose en Europe (Espagne, Berlin, Londres.)

Il nous parle ce soir de sa création de robots SDF.

Les liens

Orchestre Poly Rythmo

Jèrôme de Noirmont

Giles Walker

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.