David Lescot est auteur, metteur en scène et musicien. Son écriture comme son travail scénique cherchent à mêler au théâtre des formes non-dramatiques, en particulier la musique. Sa pièce Un Homme en faillite qu’il met en scène à la Comédie de Reims et au Théâtre de la Ville à Paris en 2007, obtient le Prix du Syndicat national de la critique de la meilleure création en langue française. L'année suivante, la SACD lui décerne le prix Nouveau Talent Théâtre. Pour L’Européenne , il obtient le Grand Prix de littérature dramatique en 2008. C’est en cette même année qu’il créeLa Commission centrale de l’Enfance , récit parlé, chanté, scandé des colonies de vacances créées par les juifs communistes en France, qu’il interprète seul accompagné d’une guitare électrique tchécoslovaque de 1964. Le spectacle tourne en France et à l’étranger durant cinq saisons. David Lescot remporte pour ce spectacle en 2009 le Molière de la révélation théâtrale. David Lescot est artiste associé au Théâtre de la Ville. En avril 2011, il publie trois nouvelles pièces : Les Jeunes , suivi de On refait tout et de Réfection .

Sa dernière pièce, Le système de Ponzi , est une oeuvre chorale et musicale consacrée aux démesures de la finance. .

Auteur-compositeur,Elise Caron est une chanteuse contemporaine, aussi à l'aise dans l'improvisation que dans la comédie. Ses albums comme Le Rapatirole (1996), Chansons pour les petites oreilles ( 2003) et Eurydice Bis fin 2005.Elise Caron étudie l'art dramatique au CNR de Rouen et le chant au CNSM de Paris.Soliste et improvisatrice à l'Orchestre National de Jazz sous la direction de Denis Badault, Elise Caron collabore également à de nombreuses créations de grands noms de la musique contemporaine, du Jazz et de la chanson (Jacques Rebotier, Fred Frith, Luc Ferrari, Claude Barthélémy, Aldo Romano, Albert Marcoeur...).Très attirée par le théâtre, elle interprète Shakespeare, Sophocle, Ramuz, Brecht... sous la direction de François Marthouret, Bruno Bayen, Antoine Campo, Jérôme Savary (pour le rôle de La Perichole d'Offenbach) et Jean-Louis Martinelli pour l'Opéra de quat'sous. Côté cinéma, elle joue le premier rôle de Cocktail Molotov (1980) sous la direction de Diane Kurys, double la partie chantée de Virginie Ledoyen dans Jeanne et le garçon formidable (1998), tout en participant à quelques téléfilms.

En 2010, elle reçoit la Victoire du jazz dans la catégorie artiste vocal.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.