Aux Etats-Unis, une télévision fait l’objet de poursuites judiciaires inédites : elle est accusée d’avoir espionné les téléspectateurs à leur insu. 

Vizio, marque chinoise de télévision connectée aurait enregistré les habitudes télé de ses clients
Vizio, marque chinoise de télévision connectée aurait enregistré les habitudes télé de ses clients © AFP / ETHAN MILLER

Trois ans durant, VIZIO, marque chinoise de télévision connectée, aurait enregistré toutes les habitudes télévisuelles de ses 11 millions de clients, surtout américains.

Processus très simple : l’adresse IP du client permettait d’identifier sa box internet. Le mouchard était dans le salon. Était alors collecté tout l’historique des visionnages, ainsi que les données personnelles des téléspectateurs : leur âge, leur sexe, leur état civil etc.

VIZIO, vient donc de verser 1 million 400 mille euros à la Federal Trade Commission et 850 mille à procureur de New Jersey pour espionnage. Si elle ne récidive pas, elle aura droit à une ristourne. Là on est dans un cas extrême parce que la vie privée des consommateurs était clairement violée. Mais, si vous êtes consentant, les nouvelles techniques de mesures d’audience peuvent aller beaucoup beaucoup plus loin…

Chez T.VISION INSIGHTS, par exemple, on vous installe la boîte KINECT de Microsoft, qu’on utilise d’habitude pour les jeux vidéo équipé au dessus de votre écran de télé.

Pendant toute la durée des Jeux Olympiques l’été dernier, cette boîte a donc enregistré la vie des familles qui l’ont accueilli.

Pour savoir quel sport rassemblait le plus de monde devant la télé, à quel moment telle ou telle personne se désintéressait de l’image pour ramasser son portable ou encore devant quelle pub les gens s’éclipsaient.

Aujourd’hui T. VISION a équipé 2000 maisons, soit 7500 personnes à Boston, à Chicago, à Dallas… Et la jeune pousse rémunère ceux qui jouent le jeu: 56 euros, pour participer. 220 si vous acceptez le dispositif 6 mois.

Et promis, toutes ces informations collectées le seraient de manière anonyme et surtout surtout pas conservées.

Mais vous voyez la question que posent désormais les chaînes et les annonceurs n’est plus: est-ce que la télé allumée ? Mais comment est-ce que vous la regardez quand elle est allumée? Et puis, il n’y a pas que la télé… Vos pratiques sur iPad et iPhone passionnent aussi les publicitaires. Passion assouvie notamment par Symphony Advanced Media qui propose là encore un mouchard.

En France, est-ce que Mediamétrie va appliquer le mêmes méthodes ? Cela n’a pas l’air d’être à l’ordre du jour.

Julien Rosenvallon, chargé de la télé chez Mediamétrie me disait : "Si on équipe les télés de caméras, on fait quoi pour les télés qui sont installées dans les chambres ?"

Et puis il y a un autre sujet. La télé ça se regarde parfois dans le noir. Dans ce cas vous mettez quoi ? Une caméra infra-rouge ? On arrive là à une limite technologique.

Pour l’instant, donc chez Mediamétrie on se dit plutôt satisfait de ses 11 500 panel listes avec télécommande. Et on doute plutôt de la représentativité de ces nouveaux panels d’audience.

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.