Ça y est, Google Assistant débarque. C’est la nouvelle que vous pouvez retenir du Mobile World Congress qui se tenait cette semaine à Barcelone. 

L'appli Google Assistant présentée le 27 février 2017 pour concurrencer celle d'Amazon
L'appli Google Assistant présentée le 27 février 2017 pour concurrencer celle d'Amazon © AFP / ANDREJ SOKOLOW / DPA

Et si demain, il y avait toujours quelqu’un pour vous ?

Comment ça marche, cette machine ? On le monte comment ce meuble ? C’est quoi l’adresse du restau?

Le prix du billet? L' heure du film ? Il passe dans quel cinéma ? Sur quelle chaîne ?

C’est qui déjà cet acteur ?

Google Assistant c’est un esclave qui exécute vos ordres et a réponse à tout.

Vous pouvez jeter les notices d’utilisation, les manuels de bricolage, les livres de cuisine, les dictionnaires et les encyclopédies, Google aura réponse à tout. 24 heure sur 24. Partout et tout le temps.

Il suffit de lui poser la question. Il est dans votre portable.

Et bientôt dans vos téléviseurs connectés, dans les montres, et dans les voitures et dans vos maisons grâce à la Google home box.

Enfin pour l’instant il ne sait pas encore dire « Comment puis-je vous aider ». Non mais il sait dire « Wie kann ich helfen.» Il a débarqué cette semaine en Allemagne. « How can I help « aussi ça marche depuis quelques mois aux Etats-Unis et désormais en Anglais au Canada, au Royaume-Uni et en Australie.

En Français, ce serait a priori à partir du mois de septembre. Aucune date officielle de lancement pour l’instant. Même si, en coulisse se déroule une course de vitesse entre les trois assistants du marché.

Car hormis Google Assistant il existe aussi Alexa proposé par Amazon et Cortana par Microsoft. Qui équipera le maximum de téléphones et d’équipements? That is the question. Alexa, Cortana, ce sont des prénoms féminin et leurs voix aussi sont exclusivement féminines… Il n’existe aucune alternative.

Vous ne pouvez même pas comme sur les GPS, demander une voix masculine car elle n’existe pas. parce qu’une assistance disponible partout et tout le temps c’est forcément une femme.

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.