Deux faits concomitants aux Etats-Unis : la sortie d’Echo Look, les enceintes connectées domestiques d’Amazon et un film sur la tyrannie de la transparence absolue.

Image du film The Circle avec Emma Watson de James Ponsoldt
Image du film The Circle avec Emma Watson de James Ponsoldt © Likely story/imagenation Abu Dahbi FZ/playtrone

Et si demain, votre vie était entièrement connue des autres ? Pas de secret ni pour vos collègues ni pour vos employeurs ?

Le film The Circle, tiré d’un livre paru il y a quatre ans nous raconte ça : une entreprise super connectée dont le siège, dans la Silicon Valley est un gigantesque cercle… comme le nouveau siège d’Apple à Cupertino qui doit être inauguré très bientôt. Une entreprise super connectée donc, et super connectée à ses employés…

L’héroïne, Mae, jouée par Emma Watson, va l’apprendre à ses dépends. Savoir c'est bien, tout savoir, c’est mieux. Mae se retrouve avec au poignet une lentille qui filme, en permanence son environnement. Car au Cercle, les valeurs sont inversées. On n’y parle pas de droit à la vie privée mais de droit à la connaissance partagée, avec un mantra pour l’entreprise : sharing is caring, partager c’est aimer. Toute intimité y devient donc suspecte.

Partager la connaissance, pour la bonne cause ?

Officiellement, oui. L’idée étant, à première vue de défendre noblement les droits de l’homme: éradiquer la maladie, mettre fin à la famine. On verra, sans dévoiler la fin du film, que les intentions du gourou qui dirige la firme sont peut-être autres.

Alors en quoi ça nous concerne ? On aurait pu laisser ces interrogations dans le domaine de la fiction cette semaine si Amazon n’avait pas en même temps décidé de dévoiler sa dernière version d’Alexa, ses enceintes connectées... Jusqu’ici Alexa c’était des oreilles. Maintenant ce sont aussi des yeux.

« Echo look », c’est son nom, est donc une caméra à commande vocale qui avant tout permet de se voir. Un gadget inoffensif en apparence qui permet aux fashionistas de se regarder et de se prendre en photo sous tous les angles. Un appareil toujours allumé et que l’on va placer dans sa salle de bains, dans sa chambre à coucher, bref dans les pièces les plus intimes, et dont les images restent chez soi, jusqu’au moment où l’appareil est piraté. Ce qui est du domaine du possible.

« On devait vivre et on vivait en admettant que tout son émis était entendu et que sauf dans l’obscurité, tout mouvement était perçu. » La phrase est de George Orwell, dans 1984. Une citation d’hier, applicable à demain.

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.