Depuis deux ans, l’association des Colibris, qui a notamment produit le film "Demain", développe des communautés écolos. Le mouvement ne cesse de prendre de l’ampleur.

Et demain, si vous viviez dans un oasis ?
Et demain, si vous viviez dans un oasis ? © Getty / GP Kidd

Et si demain vous viviez dans une Oasis ? Je ne vous parle pas d’un lac et de palmiers au milieu du désert, mais d’une petite communauté en France, en ville ou à la campagne, où vos voisins seraient - comme vous - décidés à vivre de façon plus écolo.

C’est ça, les Oasis, 500 petits groupes des familles qui vivent côte à côte mais aussi ensemble.

Ce n’est pas Woodstock. Ce n’est pas une secte bizarre non plus. Et c’est peut-être avant-gardiste.

Prenez par exemple, en Eure et Loire, l’éco-hameau du Plessis. 28 familles soit 60 personnes qui vivent dans des bâtiments bio-climatiques, dont le chauffage pour faire simple ne pollue pas. Qui toutes, ont renoncé à se brancher au tout à l’égout. Leurs eaux grises sont traitées dans des bassins plantés de roseaux qui dépolluent. C’est parfaitement légal et ça marche.

En fait pour être écolo faut pas y aller en solo. Au Plessis, on partage donc la laverie, les chambres d’amis qu’on peut réserver quand on veut faire une fête, les jardins les salles de travail avec ordinateur et les salles de bricolage.

Certaines grandes marques y sont attentives

Leroy Merlin, qui vend entre autre, des perceuses, et qui s’est aperçu que ces Oasis n’achetaient pas du matériel premier prix pour bricoler. Ces groupes qui partagent, ils ont besoin de qualité et donc de matériel qui dure. Ce qui commence à avoir un impact.

Même chose pour les machines à laver. Si vous lavez votre linge sale en famille ou en communauté, c’est d'une machine plus grosse et plus solide dont vous avez besoin. Et là encore tous ensemble vous polluerez moins.

Les Oasis : une autre gouvernance

Si on vit ensemble et qu’on partage il faut décider ensemble. Il y a un pouvoir. Et c’est pour organiser ce pouvoir que ces Oasis ont organisé des cours en ligne : des moocs, suivis par 23 000 personnes quand même. On y apprend par exemple que pour désigner un leader, c’est exactement le contraire de ce qui s’est passé hier soir sur BFM TV. Vous n’avez pas 11 candidats qui cherchent à être l’élu. Dans le système de l’Oasis, c’est la communauté qui désigne celui ou celle perçu comme le ou la meilleure. C’est la Socio-cratie. Et sachez qu’elle sera à la fête ce samedi 8 avril à la Villette avec Le chant des colibris et les concerts de Matthieu Chedid, Arthur H et Tryo.

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.