Ce dimanche se court le marathon de Paris. 42 kilomètres à travers la capitale. Et du côté des baskets, il y a du nouveau.

semelle de basket
semelle de basket © Getty / aeduard

Et si demain vos baskets étaient plus que des chaussures ? Si elles étaient des torches pour éclairer vos pas ? Des radiateurs ou des climatiseurs pour réchauffer ou rafraîchir vos pieds selon la température de votre corps ? Avec des lacets qui se nouent tous seuls…

Et si, connectées à votre smartphone, elles vous envoyaient des messages ? "Tenez vous plus droit. Ralentissez le rythme."

Ces nouvelles baskets, les « smartshoes », ne sont pas encore sur le marché. Les marathoniens ne courront donc pas avec avec dimanche. Mais qui sait, peut-être que l’année prochaine elles équiperont les coureurs les plus connectés, et les plus prospères aussi car il faudra compter entre 250 et 500 euros la basket interactive. Mais on en est pas encore là. Pour l’instant cette chaussure est encore à l’état de prototype, dans les laboratoires de Digitsole à Nancy, mais on devrait la découvrir en septembre. Il faut dire que l’entreprise n’en est pas à son coup d’essai. Les semelles interactives c’est son créneau : 120 000 exemplaires vendus cette année.

D’autres Français sont également à la pointe dans ce domaine

Dimanche, si vous regardez les pieds des coureurs, vous serez peut-être surpris d’y découvrir une marque dont vous n’aviez jamais entendu parler : Hoka, et plus précisément Hoka One One. Le nom ne sonne pas très Français, et pourtant, ces baskets sont nées chez nous, à Annecy. Elles ont été créées par des anciens de chez Salomon qui ont mis au point une semelle plus épaisse plus incurvée et qui permettrait de réduire les blessures.

Des qualités particulièrement appréciées aux Etats-Unis où elles font un carton. En six ans à un rythme soutenu l’entreprise est arrivée à 100 millions d’euros de revenu. Il n’y a qu’un obstacle qu’elle n’a pas réussi à franchir dans sa course aux investisseurs : celui des banques françaises. La petite pépite d’Annecy appartient désormais à un groupe Américain.

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.