Une révolution technologique est en marche : la fin de la carte bancaire traditionnelle.

L'oeil, nouveau moyen de paiement ?
L'oeil, nouveau moyen de paiement ? © Maxppp / Ale Ventura

Et si demain vous pouviez payer à l’oeil ? Littéralement d’un clin d’oeil,

C’est à dire en scannant vos yeux.

Pas besoin de mot de passe. Pas besoin de code. Quand vous payez en ligne, c’est avec un selfie.

Mastercard devrait lancer le système en France dans les mois qui viennent, comme dans plusieurs pays européens, ça s’appelle Mastercard Identity Check Mobile.

Le système a déjà été testé grandeur nature au Canada et aux États-Unis.

En Europe, l’appli a déjà été lancée dans plusieurs pays: aux Pays-Bas, en Allemagne au Royaume-Uni en Belgique, en Espagne et en Scandinavie.

L’idée c’est de mélanger la biométrie, les empreintes digitales et la reconnaissance faciale.

Alors évidemment Mastercard n’est pas seule sur le créneau. Le plus en pointe sur le sujet, c’est sans doute le Chinois d’Ali Baba: Jack Ma.

Il y a quelques mois, lui il en a mis plein les yeux en achetant Eye Verify, une technologie d’identification oculaire.

C’est le clignement de cil d’Ali Baba : « compte bancaire, ouvre-toi ».

Cette technique-là est américaine elle vient de Kansas City et elle s’appelle le Eye Print ID. Mais contrairement à ce que son nom laisse entendre elle n’utilise ni l’iris ni la rétine mais l’analyse - attention - de vos vaisseaux sanguins.

Un maillage d’autant plus fiable qu’il vous est vous est propre et reste stable pendant des années.

Ce qui donne, promet Ali Baba, un système fiable à 99,99%.

Pour la marge d’erreur de 0,01% sachez-le ce sera dû en partie à vos lunettes, à votre maquillage ou à la qualité de la lumière.

Est-ce que c’est forcément la fin des distributeurs automatiques de billets ? Non, car les deux systèmes vont coexister.

D’ailleurs, les banques sont les premières à admettre leur importance pour les touristes mais aussi en zone rurale.

En revanche, dans les villes, les banques les retirent peu à peu ou les remplacent par des "SuperDAB" entre guillemets qui remplir certaines fonctionnalités comme un conseiller à l’accueil.

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.