Chaque jour, des millions de Français prennent leur voiture, parfois pour quelques kilomètres, un automatisme qui pourrait bien être remis en question..

Laisser sa voiture au garage pourrait rapporter de l'argent
Laisser sa voiture au garage pourrait rapporter de l'argent © Getty / Ryouchin

C’est une idée qui vient des Pays-Bas où elle a connu un certain succès. Le principe : en période de travaux la circulation est encore plus compliquée, les riverains sont dans ce cas invités à utiliser des moyens de transport alternatifs à la voiture en échange de points.

Chaque fois que la voiture reste au garage ce sont 2 euros de gagnés. Le système est composé d’un boîtier géo-localisé qui permet d’attester que votre véhicule est bien resté chez vous.

Et un test grandeur nature est prévu à la fin du mois à Boulogne-Billancourt en région Parisienne dans le cadre des travaux pour le métro du Grand Paris. C’est la société Égis qui va le mettre en place pendant un à deux mois. On estime que cela pourrait inciter 10% des participants à effectivement laisser leur voiture au garage et il y a fort à parier que ce sera l’occasion de changer certaines mauvaises habitudes.

D’ailleurs, même si on n’est pas concernés par cette expérimentation, le « réflexe voiture » est coûteux

D’ailleurs, une étude récente de l’Association Automobile Club estime qu’en 2016 le budget annuel moyen d’une voiture s’élève à 5.883 euros. On inclut dans cette somme l’amortissement du prix du véhicule, mais aussi l’entretien, l’assurance ou encore la carburant. Alors quand on pense que certains foyers ont deux, voire trois ou quatre voitures, ça laisse songeur !

Et puis, on parle là d’un prix de base finalement parce que si on regarde d’un peu plus près on s’aperçoit qu’il existe d’autres prix à payer.

Environnemental notamment avec près de sept voiture sur dix qui roulent encore au diesel on estime par exemple que plus de la moitié des émissions de CO2 dues aux transports sont causées par la circulation des voitures qui participent donc significativement à la pollution de l’air et au réchauffement climatique, la pollution de l’air qui serait quand même à l’origine de 48 000 décès prématurés chaque année et coûterait plusieurs dizaines de milliards d’euros par an.

L'enjeu sur ce sujet c’est d’arriver à changer les habitudes

Outre le fait que les constructeurs de voitures sont parmi les plus gros annonceurs publicitaires avec cette image de liberté et de confort rattachée à ce moyen de locomotion, la voiture est un peu universelle, elle sert à tous les trajets. Et tant pis si c’est pour faire 2 km avec un 4x4 fait pour le désert ou une grosse familiale dans laquelle on sera seul et sans bagages.

Mais si néanmoins, à l’écoute de cette chronique, certains se disent que, sans bannir la voiture, il est peut être temps de la remettre à sa place parce qu’au delà de la liberté il y a les embouteillages, les galères de stationnement, le stress, le budget et la pollution voici quelques conseils d’un spécialiste de la mobilité :

  1. Réaliser : faites le point sur vos trajets habituels ou occasionnels et notez les pendant un mois.
  2. Informez-vous sur les modes de transport alternatifs à la voiture qui pourraient vous convenir.
  3. Testez.

Il paraît qu’on découvre un monde de la mobilité un peu plus équilibré.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.