Le think tank Terra Nova et Google publient aujourd’hui un rapport qui prône un meilleur accès au numérique en zone rurale, pour faire décoller l’activité économique en France.

Il ne s’agit par de faire la Sillicon Valley à Guéret ou de faire déménager la French Tech entre deux montagnes d’Auvergne.

Mais pourquoi pas, demain, installer votre start up à la campagne?

Imaginez, pouvoir commercer, dans tous le pays, et même en l’Europe et le monde, à partir d’un village d’un hameau, en pleine nature? Il est là le remède à la désertification, nous dit le rapport.

Mais voilà quand on connaît la qualité des connexions parfois en dehors des grandes agglomérations, ça peut ressembler à un vœu pieux.

Sauf que certains l’ont exaucé.

Prenez Sorèze dans le Midi Pyrénées. 2250 habitants et même plus de quincaillerie depuis qu’elle a fait faillite en 1995.

Quincaillerie ressuscitée en 2000 et résurrection en ligne, s’il vous plaît.

La quincaillerie est devenue Tom Press.com: vous y trouvez vos hachoirs à viande vos réchauds vos pots à choucroute et c’est un succès.

Autre exemple: Jeuxvideo.com, site d’information sur l’actualité du jeu vidéo. Il est fabriqué en plein coeur du Cantal à Aurillac, et ça ne l’empêche pas d’être le numéro trois mondial.

Encore plus fort, à Cohade, terre inconnue de 767 habitants, dans l’Allier, c’est le siège de « Brioude référencement », ça peut faire sourire, mais pour avoir des référencement d’offres de services c’est devenu un acteur local incontournable.

Mais le hic c’est l’accès au haut débit. Et c’est le préambule du rapport de Google et Terra Nova.

Aujourd’hui les 3/4 des bâtiments dans les territoires isolés ont un débit si faible que le télétravail y est impossible.

Seuls 22% de ces territoires ont un très haut débit. 0,5% sont raccordés à la fibre.

Et pourtant la solution pour que les gens restent dans les tout petits villages elle est déjà trouvée. C’est l’économie collaborative qui passe par le numérique.

Quand vous n’avez pas d’hôtel même au fin fond de l’Auvergne, vous trouverez un AirBnB. C’est le cas dans 30% des zones les plus reculées. Depuis 2012, 123 000 personnes ont ainsi été hébergées très loin des grandes villes, avec des retombées locales significatives.

Et pour transporter les gens, louer son matériel agricole, ou même soigner, là encore le numérique est la clé. Encore faut-il savoir s’en servir, et ce n’est pas le cas de tout le monde.

Et c’est pour ça que Google et Terra Nova proposent de donne un coup d’accélérateur à la formation: au code informatique pour ceux qui voudraient créer leur site…mais plus simplement pour coacher les maires, les chefs d’entreprises et les employés timides devant l’ordinateur. Pourquoi pas suggèrent-ils des offices régional numériques pour pousser par exemple la télémédecine?

Mais voilà l’objectif de l’Etat pour cette année c’est de couvrir en 2 et 3G 3800 bourgs encore situés en zone blanche. 30 millions d’euros ont été provisionnés pour construire des pylônes qui recevront les antennes des opérateurs…

Alors qu’il faut de la 4G pour une connexion vidéo et que les grandes villes du pays passeront en 5G d’ici 2020, on semble un peu loin du compte.

Le rapport de Google et Terra Nova est à trouver sur le site de Terra Nova.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.