par Valère Corréard

Chaussettes
Chaussettes © Getty / Keiko Tanaka / EyeEm

Le « made in France » est de plus en plus à la mode… Un secteur dont les consommateurs sont friands n’échappe pas à cette tendance : le prêt-à-porter français est en plein boom…

Et si demain on laissait un peu tomber la fast-fashion avec ses nombreuses collections qui ne connaissent plus les saisons et ses prix peut-être un peu trop bas pour privilégier les savoir-faire français sans renoncer à notre style ?

C’est une tendance qui s’impose en France avec de plus en plus d’acteurs sur le marché du prêt-à-porter qui répondent à une attente des consommateurs si on en croit les sondages : pour + de 90% des sondés acheter français est un acte citoyen et 74% voient dans la fabrication française un critère important pour les vêtements, juste après l’alimentation…

Et c’est vrai que l’offre est très riche, de quoi s’habiller de la tête aux pieds selon ses goûts et ses moyens même si en général il faut compter sur des tarifs un peu plus élevés que le prêt-à-porter de masse.

S’habiller français, c’est aussi quelque part un engagement personnel…

Oui bien sûr car il y a deux prix quand on s’habille dans les grandes chaines : celui que l’on paie en euros avec cette habitude qu’il soit assez bas, et celui que l’on fait payer aux autres ou à l’environnement.

Imaginez, en France, chaque année, 700 000 tonnes de vêtements sont consommées, 70% de notre garde-robe reste au placard, on jette 12 kilos d’habits par an alors qu’à titre d’exemple il faut plus de 2000 litres d’eau pour fabriquer un T-Shirt en coton.

Il y a donc de quoi remettre un peu en question nos pratiques et le made in France apparaît comme une solution pour certains puisqu’il garantit des normes sociales et environnementales dans toutes les étapes de la fabrication.

Encore faut-il s’y retrouver dans la jungle des marques…. Car il y a fabriqué en France et fabriqué en France… mais pas vraiment...

Il faut en effet être vigilant. D’abord de nombreux annuaires existent sur Internet :

- 100% Made In France

- Le Bottin du Made in France

- La fabrique hexagonale et bien d’autres

Mais attention, se déclarer « Fabriqué en France » est assez simple en réalité car la loi est peu contraignante : il suffit que le produit ait été transformé sur le territoire, donc en clair un jean fabriqué en Asie et assemblé ici pourra être déclaré « made in France ».

Du coup un label a été créé : « Origine France Garantie » avec 2 critères imposés aux fabricants :

Le produit doit prendre ses caractéristiques essentielles en France et au moins 50% de son prix de revient unitaire doit être français. Ce n’est pas parfait mais cela vous donne la garantie qu’une bonne partie de la fabrication est bien locale avec toutes les conséquences en matière de règles sociales et environnementales.

A noter dans vos agendas… le salon des produits Made in France se déroulera porte de Versailles à Paris du 18 au 20 novembre prochain…

L'équipe

Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.