Nous en parlions dès lundi, le Business Travel Show, la grande messe du voyage d’affaires ouvre ses portes aujourd’hui à Londres.

Londres
Londres © Maxppp / HANNAH MCKAY

Avec parmi les vedettes : AirBnB… le secteur de l’hôtellerie traditionnel grince des dents.

Voyez, c’est comme si pour le prochain déplacement de France Inter en province, Patrick Cohen et son équipe étaient logés dans une grande maison ou un appartement.

Pas d’hôtel avec petit dejeuner au lit. Tout le monde travaille ensemble au salon pour préparer la matinale du lendemain.

Ce nouveau concept d’hébergement, AirBnB lui a donné un nom : C’est le « Bleasure » avec un B contraction de Business et Pleasure…

ce qui traduit en Français pourrait nous donner BLAISIR…

Tous les appartements ne sont pas forcément adaptés aux entreprises ?

D’où ce label inventé par AirBnB : « le business travel ready. ». Pour y être éligible en tant que loueur, il suffit de proposer le WI FI et pouvoir faire ouvrir le logement 24 heures sur 24.

Argument pour séduire les responsables de voyage dans les entreprises, AirBnB leur garantit un système de facturation pour les notes de frais et une traçabilité de leurs salariés (en clair qui habite où).

Et la recette fonctionne : depuis plusieurs années, 10% des réservations AirBnB le sont faites pour des raisons professionnelles.

Mais du côté de l’UMIH, l’Union des Métiers (et des Industries) de l’hôtellerie on raconte une autre histoire.

On raconte l’histoire de tous ces métiers qui gravitent autour de ce « bleasure ». Les services de conciergerie, les services de ménage…

Missions réalisées au jour le jour le plus souvent par des hommes et des femmes au statut d’auto-entrepreneur bien fragile.

Pour tenter de freiner le mouvement, Le Président de l’Union, Laurent Duc, pointe donc les incompatibilités avec le droit français.

Les factures délivrées par AirBnB qui devraient en fait être délivrées par les propriétaires par exemple.

Les 8 et 9 mars prochain, un autre membre de l’UMIH se rendra à Bruxelles.

Il a rendez-vous, au Parlement européen pour évoquer le travail non déclaré.

Qui naîtrait en autre dans le sillage d’Air BnB.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.