Aux Etats-Unis, les sénateurs viennent de voter un texte qui permettrait aux fournisseurs d’accès d’aller très loin dans la collecte des données personnelles.

Vos données de navigation pourraient être vendues
Vos données de navigation pourraient être vendues © Getty / Tomohiro Ohsumi

Et si demain, votre historique de navigation sur internet était à vendre?

Heure par heure. Minute par minute. Vos aller-retours dans votre boîte mail…Vos visites sur les sites de ventes en ligne…Les vidéos de chatons que vous regardez sur Youtube…ou les autres…Bref, imaginez le compte-rendu circonstancié de vos curiosités. Ou de vos obsessions… Et tout ça, en vente.

Et bien la vie privée made in America pourrait bientôt ressembler à ça. Car jeudi dernier, le Sénat, ou plus exactement 50 sénateurs républicains ont voté pour changer la règle du jeu. Les trois grands fournisseurs d’accès américains Comcast, Verizon et ATT auraient le droit de revendre ces données. Sans avoir à le demander poliment à leur client. Et oui la concurrence est rude pour les obtenir ces données.

Google, Twitter et Facebook ont accès à ces données, ont-ils fait valoir. On doit y avoir droit aussi. Les 48 Démocrates qui étaient contre n’ont pas fait le poids. Et le tour était joué.

Il y a pourtant une Autorité de contrôle aux Etats-Unis

C’est la FCC de son petit nom, la Federal Communications Commission. Avant de partir, Barack Obama avait d’ailleurs bien pris garde à lui donner plus de pouvoir. La mesure date d’octobre dernier.

A elle, de veiller à ce que les opérateurs avertissent des données collectées. Or jeudi dernier, les Sénateurs ont également veillé à bien ligoter les bras et les jambes de ce régulateur. Non seulement les fournisseurs pourraient faire ce qu’ils veulent des historiques. Mais en plus la FCC n’aurait plus d’autorité en la matière.

Maintenant, il reste quand même un garde-fou aux Américains qui s’inquiètent de la commercialisation de leur vie privée… La Chambre des représentants qui devra voter ce texte dans les même termes.

La rédéfinition des contours de notre intimité

Au delà de ces prochains épisodes législatifs, une autre question beaucoup plus large est posée…

Le secret bancaire? Dans la configuration des Sénateurs américains… Si vos comptes sont en ligne c’est fini.

Le secret médical ? Si votre dossier médical est en ligne. Terminé aussi. Mais pour les assureurs, pour les mutuelles, pour les vendeurs de crédit à la consommation, c’est une ressource infinie. Et un marché gigantesque à exploiter.

A quel prix ? L’historique de votre navigation n’en a pas encore - officiellement - sur le marché.

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.