Et si demain, c’était Fujifilm qui vous vaccinait contre la grippe ? Et Samsung qui réalisait vos échographies ? Vous trouvez que la reconversion est improbable ? On y est déjà.

Fuji, Samsung, Sony... Les futurs ex-pro de la photo occupent aujourd'hui tout un pan de notre environnement médical.
Fuji, Samsung, Sony... Les futurs ex-pro de la photo occupent aujourd'hui tout un pan de notre environnement médical. © Getty / marianna armata

Alors que l’épidémie de grippe bat son plein, le marché du vaccin et de la santé se réorganise autour des géants japonais de l’électronique.

Chez Fuji ça fait 16 ans déjà qu’on prépare la fin de l’argentique. Le destin de Kodak ? Non merci. Le Japonais ont donc enchaîné les rachats.

  • 2008 : Toyama Chemical qui fabrique l’antigrippal Avigan, traitement aussi utilisé contre Ebola.
  • 2014 : Fuji acquiert du 49% du capital de la société américaine Kalon Biotherapeutics.
  • 2016 : Et enfin il y a deux semaines, Fuji encore lui a annoncé un autre accord de rachat la filiale Wako Pure Chemical à Takeda, un des plus gros laboratoires pharmaceutiques au monde. Tout ça dans le but de prévenir la baisse de l’activité photo.

C’est pas très rassurant pour le patient non ? La photo et la santé ce sont deux métiers différents ?

Détrompez-vous car chez Fuji, vous avez des centaines d’ingénieurs en chimie. Leur expertise : ralentir le vieillissement d’une pellicule photo.

Et bien ce n’est pas si éloigné du vieillissement de la peau… C’est donc comme ça, grâce à leur connaissance du collagène que Fuji a développé des crèmes anti-âge. C’est quasiment le même métier

Les géants de l’électronique japonais sont également très au point sur tout ce qui est imagerie médicale.

Sony par exemple, s’est placé sur le marché des endoscopes… Pas de chance, l’usine en question a été touchée en avril dernier par le tremblement de terre… Mais ce n’est qu’une question de temps pour que Sony se remette dans cette course.

Samsung, le Coréen, a investi le marché des échographes et des scanners mobiles. En France, en mai dernier il a d’ailleurs remporté l’appel d’offres pour équiper en échographes les hôpitaux publics français.

Donc voyez, Fuji, Samsung, Sony occupent déjà tout un pan de notre environnement médical.

Pour ce qui est des crèmes de beauté en revanche, on imagine que le combat à mener sera avant tout celui de l’image. Un comble pour ces futurs ex-pro de la photo.

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.