Aujourd’hui à l’UNESCO se tient une conférence pour ouvrir les connaissances à tous,  sans distinction de race de classe de sexe ou de nationalité. 

La gratuité de l'enseignement en ligne
La gratuité de l'enseignement en ligne © Getty / Sam Edwards

Et si demain, vous vous formiez gratuitement aux métiers du futur? Spécialistes en cyber sécurité, chefs de projets, développeurs, analystes de data et bien d’autres encore.

C’est notamment ce que propose OpenClassrooms, dont l’un des fondateurs, Mathieu Nebra, s’exprimera cet après-midi. Cette plateforme numérique permet d’accéder gratuitement à une masse phénoménale de connaissances. Notamment digitales.

Une offre gratuite élargie aux migrants

Gratuite pour les demandeurs d’emploi de France, mais aussi depuis plusieurs mois maintenant en Tunisie au Maroc et même au Togo. A partir de septembre prochain, en s’associant à une ONG Allemande, Kiron, OpenClassrooms offrira même ses offres aux migrants… Il y a longtemps on avait parlé de l’apparition des cours en ligne et des problématiques qui en découlaient, notamment en termes de validation.

Pour OpenClassrooms c’est sensiblement le même enjeu. Pour ça, Openclassrooms a donc une réponse toute prête: le processus de Bologne, l’espace Européen de l’enseignement supérieur. Il rassemble 47 Etats dont les 28 de l’Union Européenne, avec en plus, la Turquie ou encore la Russie. Et c’est ce qui va vous permettre de dire qu’un master à Paris vaut aussi à Helsinki. Mais dans les deux cas, mooc ou plateforme, on voit le mouvement qui est en train de s’opérer.

Le contenu, la connaissance en tant que matière première devient devenir universelle et gratuite

Pas seulement cloisonnée aux élites des grandes écoles. Et surtout ce contenu, digitalisé, n’est pas une marchandise. Pourtant ce n’est pas que de la philanthropie, car si le contenu n’est pas payant, en revanche, c’est l’accompagnement qui l’est.

Chez Openclassrooms, on va donc vous vendre différents niveaux de parrainage. Des rencontres régulières avec un prof qui va vous guider pour apprendre mais aussi à se mettre en valeur. En service qui peut aller de 300 à 450 euros par mois. C’est donc le mentorat que l’on vous vend. Et Openclassrooms le promet: si avec ça vous ne trouvez pas de travail, vous serez remboursé.

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.