Un nouveau système collaboratif est en train de décoller, mais il est réservé aux riches.

Et si demain, on partait en vacances dans un riad ? Un château ? Un manoir ? Un chalet ? Une île rien que pour nous? J’ai trouvé par exemple la villa Steele Point. C’est aux îles vierges britanniques, elle est accrochée à la roche, elle a une piscine, elle a cinq chambres, toutes avec salle de bain, le cuisinier à disposition matin, midi et soir, il y a un concierge, et les courses sont livrées à domicile.

C’est le genre de bon plan - qui ne nous concerne pas - que propose une start up qui s’appelle Le Collectionnist et qui se félicite de cartonner. Ils ont multiplié le nombre de leurs salariés par quatre en moins d’un an. Ils ont de nouveaux locaux et chaque mois cinquante nouvelles maisons de rêve qui se rajoutent au catalogue à Ibiza, à Deauville, au Cap Ferret ou à Saint Tropez. Bref un Air BnB pour séminaire d’entreprises ou famille très fortunées.

Aujourd’hui, sur Air Bnb, trouver une villa avec piscine à 1000 euros la nuit c’est extrêmement facile…

Mais dans le domaine de l’aviation, vous avez désormais un système similaire : Stellar Labs par exemple, petite PME californienne qui s’occupe des jets privés. Quand vous prenez votre jet dans un sens, il se peut qu’il rentre à vide. Pour éviter ça, Stellar Lab vous trouve un client pour le vol retour, ce qui vous permet d’économiser sur le carburant et l’entretien de la marine.

Dans ce contexte, la taxation des bénéfices votée la semaine dernière par les députés semble pertinente, parce qu’ici c’est le système capitaliste qui absorbe le système collaboratif. Avec la propriété privée au sens premier du terme, qui devient source de revenus considérables.

Ce qu'on observe avec ce site, c'est que le système collaboratif est en train d’évoluer à vitesse grand V et c’est ça qui est intéressant. Il est récupéré par des clients à qui il n’était pas destiné : des agences immobilières, des personnes richissimes, qui louent leur palace et les services qui vont avec.

En parallèle, toujours dans le système collaboratif, il existe des sites qui fonctionnent, eux, avec le troc, comme Nightswapping ou guest to guest pour échanger des nuits d’hébergement.

Le tout pour 3320 euros la nuit, premier prix. Avec tous les services, la nuit peut aller jusqu'à 5920 euros.

Pas sûr en revanche que demain on puisse échanger une nuit dans un 50m2 contre une nuit dans une villa. C’est peut-être un concept à inventer qui sait ?

L'équipe

Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.