Partir filmer, chercher un sens à sa vie… Rencontre avec Alex Ferrini, qui se définit simplement comme un être humain qui tente de chercher, et de découvrir par lui-même.

Image extraite de "Notre révolution intérieure" d'Alex Ferrini (2017)
Image extraite de "Notre révolution intérieure" d'Alex Ferrini (2017) © Destiny Films

Alex Ferrini, né à Aix-en-Provence en 1989, a grandi en Franche-Comté. Monté à Paris pour suivre des cours dans une école de cinéma, il débute ensuite sa carrière professionnelle sur des tournages et parvient à maîtriser de plus en plus l'outil visuel et cinématographique.

Voulant comme il le dit "mettre du sens" dans son parcours, sa vie, il commence à voyager et à faire de multiples rencontres. Alex décide alors de joindre son "savoir-faire" à sa passion et de tourner des documentaires. Ce sera son école personnelle qui lui permet d'apprendre sans cesse...

Notre Révolution Intérieure est son premier long-métrage documentaire sorti en salles en ce début d'année 2017 (liste des salles sur le facebook du film ici). D'autres sont actuellement en phase de post-production.

Alex Ferrini ne se définit ni comme voyageur, ni comme cinéaste, mais simplement comme un être humain qui tente de chercher, et de découvrir par lui-même.

Actuellement, il s'investit pleinement dans le projet Village Dynamique.

Alex Ferrini (autoportrait)
Alex Ferrini (autoportrait) / Alex Ferrini

Instants choisis

« Je suis parti à la recherche de la vie, voir si elle tenait ses promesses (…) Ma vie était à des océans de qui je voulais être ».

C’est l’histoire d’un voyage, et le rêve était très grand : construire un voilier et faire un tour du monde de 50 ans ou 150 ans…

« J’avais peur de mourir avant ma propre mort, j’ai voulu aller voir qui j’étais et surtout qui je n’étais pas en déconstruisant, en enlevant toutes les couches, les masques qu’on porte. Aller voir au plus profond de moi et le partager avec le monde ».

Je pense qu’il y a autant de modes de vie que d’êtres humains sur terre, il ne faut plus avoir peur de la différence, et vivre comme nous on le sent. Ce voyage nous a enseigné que si je change, le monde change : "Soyons le changement que nous voulons voir dans le Monde" (Gandhi).

N. Bréham : Vous avez rencontré, dans ce voyage en Amérique du sud, une école qui semble bien fonctionner…

Alex Ferrini : « Elle ne vend pas de méthode, mais une attitude envers l’enfance qui pour moi est très pure : on y accepte l’enfant tel qu’il est, et tel qu’il est là, maintenant, il est parfait ».

Au cours de l’émission vous avez pu entendre

  • Un extrait du film Into de Wild de Sean Penn (Pathé Vidéo)
  • Ibrahim Maalouf, extrait du 7/9 de France Inter le 9 décembre 2016
  • Un extrait du film d’Alex Ferrini, Notre Révolution Intérieure, actuellement dans les salles.

Programmation musicale

  • Julien Doré : Sublim and silence Label Columbia, 2016
  • Nino Ferrer : La rua madureira, 1969
  • Sohn : Conrad, 2017
  • Cat Power : the greatest, Label Matador Records, 2006
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.