jacques Brel à la maison de la radio en 1966
jacques Brel à la maison de la radio en 1966 © Radio France / Jean-Claude Deutsch

Ce soir, Bertrand Burgalat s'intéresse aux musiques qui frôlent l'attentat à la pudeur, aux musiciens qui flirtent avec le pathos.

Il sera entouré de Blandine Rinkel qui part en reportage à Poilou, une petite principauté d'exhibitionnistes où Clément Gigot a été condamné à trois ans de prison ferme pour atteinte à l'impudeur des habitants de la ville. Retour sur cette première qui risque de faire jurisprudence.

Pierre Jouan , nous dresse le portrait de l'homme qui désespérait d'aller bien. Dans l'espoir de percer dans le business de la chanson, un homme désespérément lisse et heureux, décide de se fabriquer, in vitro, les névroses qu'il n'a pas, afin d'en faire le sujet de son premier album.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.