Une mini-série tristement éloquente sur les failles des services de renseignement américains avant les attentats du 11 septembre. D'après le livre du lauréat du Prix Pulitzer 2007.

The Looming Tower
The Looming Tower © Getty / Tommaso Boddi/Getty Images for Hulu

La mini-série The Looming Tower traite de l'avant-11 septembre.

Et plus précisément de la montée en puissance d'Al Qaïda et la faillite du renseignement américain.

D'une facture très classique, The Looming Tower est en revanche un petit bijou de narration et de réalisme.

Tout commence en 1998, avec les attentats contre les ambassades américaines au Kenya et en Tanzanie

Un bilan de 224 morts et des milliers de blessés, et l'ombre de Ben Laden qui plane.

A Washington, les agences de renseignement s'intéressent de très près à un groupe islamiste : Al Qaïda.

Mais les luttes intestines, et parfois puériles, au sein du FBI et de la CIA ralentissent énormément l'enquête.

C'est le cœur du sujet ici : comment la "guéguerre" que se livrent les deux services va permettre à l'organisation terroriste d'avancer ses pions sur le sol américain, jusqu'à la catastrophe du 11 septembre 2001.

The Looming Tower est une oeuvre très bien documentée

Cette mini série, 10 épisodes seulement, est tirée du livre du journaliste du New Yorker Lawrence Wright, prix Pulitzer en 2007.

Une enquête minutieuse et éloquente, basée notamment sur des entretiens avec un ancien agent du FBI : Ali Soufan.

Cet Américain d'origine libanaise, qui est d'ailleurs producteur de la série, est magistralement interprété par le comédien français Tahar Rahim.

Soufan, agent du FBI arabophone et musulman, va comprendre avant la plupart de ses collègues l'extrême dangerosité du groupe djihadiste.

Problème : les rapports alarmants de Soufan, sur la montée en puissance de Ben Laden sont superbement ignorés par ses supérieurs.

Le véritable tournant a lieu en janvier 2001, avec l'arrivée à la Maison Blanche de George W. Bush

La complexité de la menace terroriste dépasse l'administration Bush, à l'image de Condoleeza Rice.

Sans tenir compte des faits qui lui sont rapportés, la conseillère à la Sécurité nationale veut à tout prix attribuer les actes terroristes à l'Irakien Saddam Hussein.

Une autre force de la série est l'utilisation très judicieuse d'images d'archives 

Les archives de la Commission d'enquête sur le 11 septembre donnent du crédit à ce que la fiction nous montre. 

Les bâtons dans les roues que mettent les patrons de la CIA aux enquêteurs du FBI paraissent tellement surréalistes qu'il faut bien ça pour y croire.

Il n'y a bien sûr aucun suspense possible sur le dénouement

Le 10è et dernier épisode de The Looming Tower se déroule le mardi 11 septembre 2001.

Après nous avoir fait voyager en Afrique, en Europe, au Moyen-Orient, en Asie, nous sommes plongés dans la jungle urbaine new-yorkaise.

Le constat final est glaçant : même si les choses sont évidemment extrêmement complexes, quand on regarde The Looming Tower, on se dit que le 11 septembre aurait pu être évité…

Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.