Des obsessions, des rites, des bizarreries, et un grand mystère : la folie. C’est à cette question que s’est intéressé le réalisateur Jean-Michel Carré en 1995, dans Visiblement je vous aime , un film à la fois beau et dérangeant incarné par Denis Lavant et par les pensionnaires du Coral, un lieu de vie situé près de Nîmes accueillant des jeunes autistes, des psychotiques mais aussi des jeunes en difficulté sociale. Le sujet du film de Jean-Michel Carré est sensible, et il nous intéresse. Car c’est précisément de la folie dont nous allons parler chaque dimanche après-midi dans « Fol été ». Une heure pour évoquer cet étrange basculement de la raison, grâce aux témoignages des patients du Centre de Jour Antonin Artaud de Reims mais aussi grâce un invité, un artiste, qui a choisi d’explorer le thème de la folie, en créant un spectacle, en écrivant un livre, ou en réalisant un film… Cette semaine, c’est Jean-Michel Carré .

Ecouter le 1er reportage, avec Patrick Chemla et Antonin, respectivement chef de service et patient au Centre Antonin Artaud de Reims

Ecouter le 2nd reportage avec Antonin et Clément, patients au Centre Antonin Artaud de Reims

Les liens

Les films grains de sable

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.