Dans Louise, elle est folle, la pièce de théâtre qu’elle a créée à la Maison de Poésie, à Paris, en mars 2011, l’écrivain Leslie Kaplan questionne le langage, la norme, et la folie. Sur scène, les comédiennes Elise Vigier et Frédérique Loliée se rejettent la faute, et rejettent la folie sur Louise, l’absente, la folle. Le duo formé par les deux comédiennes s’affronte en duel, à coup de mots, qu’elles décochent, qu’elles s’arrachent, et qui s’acharnent… Comme des obsessions. Qu’est ce qui est fou ? Qu’est ce qui rend fou ? Des questions vertigineuses, soulevées par Leslie Kaplan : notre invitée.

Ecouter le reportage avec José et Dominique, patients au Centre Antonin Artaud de Reims

Les liens

La maison de la poesie A Paris, la poésie a une adresse, qui ne l’enferme pas, mais qui l’ouvre aux curiosités, aux découvertes, aux hasards, aux tendresses, aux bonheurs et aux mélancolies des passionnés ou de ceux qui aspirent à le devenir… La Maison de la Poésie est une part essentielle de la vitalité, de la créativité, et de l’âme de notre ville. Cette année, la Maison de la Poésie se réinvente encore, en tissant avec son public des liens toujours plus féconds. Pendant trois mois, elle a fait une pause, et la voici, avec de nouvelles couleurs, un nouvel accueil, et une programmation particulièrement riche.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.