En Belgique, comme dans les pays du Nord de l'Europe, Saint Nicolas est plus populaire que le Père Noël. Il est souvent accompagné de Zwarte Piet, un homme noir qui punit les enfants pas sages. Laura en a eu marre : elle a créé un nouveau personnage, décolonisé, pour distribuer les cadeaux.

Leopold II
Leopold II © Claire Braud (dessin) / Béa Borgers (photo)

En Belgique, le Père Noël, on le regardait un peu de haut, un vendu qui non seulement arrivait fin décembre, bien après la course et qui de plus, se ridiculisait dans des pubs Coca Cola. Toujours affublé de son comparse Zwarte Piet, un père fouettard, représenté sous les traits d'un homme noir, un esclave méchant qui punissait les enfants et nous faisait peur. D'où vient cette tradition de l'homme noir ? Que nous révèle-t-elle ? Quelles conséquences pour les enfants noirs qui n'ont bien souvent pas d'autre personnage avec lesquels s'identifier ? Et comme faire évoluer cette tradition raciste ? Ce sont toutes ces questions que se pose Laura Nsengiyumva, d'origine rwandaise, elle est arrivée en Belgique quand elle était enfant.

► Laura est une artiste, elle fait de l’artivisme. Contraction des deux mots : activisme et artistique. Pour faire bouger la tradition elle s'est mis en tête de proposer une alternative à Saint Nicolas. Elle a imaginé le personnage de Queen Nikkolah, pour qu'il n'y ait plus d’esclave.  Queen Nicolas elle aussi distribue des cadeaux.  c'est un personnage généreux, rassembleur, mais qui pointe du doigt une tradition raciste qu'il est temps de faire évoluer, de décoloniser.

A Bruxelles, jusqu’en 2013, il restait ce qu’on qualifiait de dernier musée colonial : le musée Royal de l’Afrique Centrale à Tervuren, fondé par Leopold II et véritable outil de propagande coloniale pour celui qui possédait le Congo à lui tout seul. Ce musée, en travaux depuis plusieurs années, va rouvrir ses portes ce 8 décembre, il a été totalement repensé dans l'idée de le « décoloniser ». Nous verrons si le pari est tenu. Ceci intervient dans un contexte de débats autour de la restitution des objets d'art pillés en Afrique par la France et la Belgique.

Laura elle, est exaspérée de voir toutes ces statues de Leopold II présentes partout dans l'espace public. Elle a imaginé une intervention artistique en octobre dernier pour la Nuit Blanche à Bruxelles : faire fondre un immense statue de glace représentant Leolpod II.

La programmation musicale :

  • Canine – "Laughing"

Est-ce que les Belges sont encore chez eux en RDC ou au Rwanda ? Pour le savoir, Laura nous a conseillé d’appeler sa meilleure amie là-bas Natacha Muzira. Natacha est autrice et productrice radio à Kigali. Depuis Kigali où elle vit, elle nous dresse un panorama de la présence belge sur place, dans les secteurs économiques, culturels, de la facilité pour les blancs à prospérer sur place, quels que soient les domaines et au détriment des noirs.

Voici les dates d'apparition de Queen Nicolas dans des centres culturels bruxellois :

  • 5 décembre à Muntpunt
  • 6 décembre au Zinnema
  • 8 décembre à Boum
  • 9 décembre au Inyange

Le lien de la Page Facebook de Foule Continentale

Laura Nsenguyumva sur Facebook pour voir ses vidéos artivistes

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.