Victor habite la ville où il est né : Rio, dans un quartier qui fut un berceau de la samba. A 25 ans, Victor lui même est musicien, professeur de piano et d'accordéon. Depuis le confinement, il donne ses cours en ligne et participe à des concerts depuis son appartement.

A Rio : Victor
A Rio : Victor © Radio France / Claire Braud

Depuis  le début du confinement, des jeunes du monde entier racontent ce qu'ils  observent et ressentent, dans le Journal collectif sonore et  transnational par temps de corona, un dérivé de Foule Continentale en temps de pandémie.

Victor Camelo est passionné de forró, une musique traditionnelle du Nord-Est du Brésil qu'il joue au sein d'un trio à l'accordéon et au piano. Avant le confinement, il gagnait sa vie grâce aux concerts et en donnant des cours particuliers. Depuis, il continue à donner des cours en ligne et s'estime chanceux. D'après Victor, beaucoup de musiciens vivent exclusivement de leurs concerts. 

Inquiet face aux décisions du gouvernement, Victor a peur pour la suite. En pleine crise du Coronavirus, le président du Brésil, Jair Bolsonaro, a décidé de renvoyer son ministre de la Santé, qui recommandait à la population de rester chez elle. D'après Victor, Jair Boslonaro refuse le confinement stricte pour préserver l'économie au mépris de la santé des Brésiliens. A 70 ans, le père de Victor continue à travailler comme déménageur, un travail non déclaré qui ne lui donne pas droit au chômage. Le travail informel reste très répandu au Brésil. 

Pour soutenir les étudiants les plus modestes, l'université de Victor organise des concerts en ligne avec les élèves et les professeurs pour lancer une campagne de dons. Ces concerts sur son compte instagram rappellent au musicien le goût de la vie avant la quarantaine. 

>> Retrouvez les témoignages de confinés du monde entier sur la page Soundcloud du journal intime collectif de Foule Continentale.

>> Retrouvez la playlist du Journal collectif & sonore : dansez, riez, pleurez ou chantez sur les musiques préférées que nous ont envoyées Victor à Rio, Maria en Roumanie, José Luis à Caracas, Ola au Caire et plein d'autres encore...

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.