Habiter en ville devient toujours plus cher et difficile et pourtant les logements inhabités sont de plus en plus nombreux. A l’approche des municipales, beaucoup de candidats s’emparent de ces questions. On vous propose de réécouter un épisode dans lequel il s'agit justement d'inventer de nouveaux lieux de vie.

Occuper les immeubles et transformer les villes
Occuper les immeubles et transformer les villes © Radio France / Claire Braud

En France, près de 8% du parc immobilier serait inoccupé, soit 3 millions de logements vides. Alors que la campagne des municipales vient juste de débuter, les candidats font tous des propositions contre le mal-logement. C'est le cas à Paris où plus de 3 000 personnes vivent dans les rues et où les loyers sont de plus en plus inabordables. 

Femmes et hommes politiques proposent pêle-mêle de réquisitionner les logements vacants, d'en faire des logements sociaux ou de les sous-louer aux classes moyennes. Mais en tant que citoyen, comment lutter contre la spéculation immobilière ? 

L’ancien hôpital psychiatrique de Naples, désormais occupé par le collectif « Ex OPG Occupato - Je so’ pazzo », un lieu ouvert à tous.
L’ancien hôpital psychiatrique de Naples, désormais occupé par le collectif « Ex OPG Occupato - Je so’ pazzo », un lieu ouvert à tous. © Radio France / Louise Cognard

Dans cet épisode, Foule Continentale part à la rencontre de quatre personnes qui se posent la question de l’occupation des espaces vides dans leurs villes, certains sont dans la théorie, d’autre dans l’utopie. 

Rendez-vous à Naples dans un ancien hôpital psychiatrique, à Chypre dans une ville abandonnée ou encore à Nanterre sur une friche à deux pas des tours du quartier de la Défense.

Cette émission a été diffusée pour la première fois le samedi 2 novembre 2019

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.