A Beyrouth, on défile pour le dimanche des Rameaux en voiture et en mobylette, à défaut de pouvoir le fêter à pieds. Nada regrette le temps où elle manifestait dans les rues de la capitale contre la classe dirigeante.

Nada, à Baabda au Liban
Nada, à Baabda au Liban © Radio France / Claire Braud

Depuis le début du confinement, des jeunes du monde entier racontent ce qu'ils observent et ressentent, dans le Journal intime collectif au temps du corona, un dérivé de Foule Continentale en temps de pandémie.

Nada est étudiante en sociologie à Beyrouth. Avant le confinement, elle était très active dans les manifestations contre les dirigeants au pouvoir depuis la fin de la guerre en 1990. Le coronavirus a mis un coup d'arrêt aux protestations, laissant Nada très frustrée.

>> Retrouvez les témoignages de confinés du monde entier sur la page Soundcloud du journal intime collectif de Foule Continentale.

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.