Giulia habite à Coni, en Italie. Elle y travaille pour une association de soutien aux migrants. Elle a choisi de quitte la ville pour se confiner dans la maison de village de son amoureux. Le temps est ralenti, elle enregistre tout et se demande pourquoi sa génération s'est tellement empressée à quitter les villages.

En Italie : Giulia Marro entre neige, bataille navale et cire dépilatoire
En Italie : Giulia Marro entre neige, bataille navale et cire dépilatoire © Radio France / Claire Braud

Depuis le début du confinement, des jeunes du monde entier racontent ce qu'ils observent et ressentent, dans le Journal collectif sonore et transnational par temps de corona, un dérivé de Foule Continentale en temps de pandémie.

Giulia Marro a 31 ans , elle est auto-entrepreneuse à Coni en Italie. Elle travaille dans cette ville à l’accueil et au soutien des migrants et a réalisé un documentaire qui raconte leurs histoires.

Pour se confiner, elle a décidé de quitte la ville pour rejoindre son petit copain Stéphane dans sa maison de campagne du Piémont. Chaque jour, elle découvre le quotidien du confinement à deux : les courtes balades dans les rues vides, les jeux de sociétés et le rythme de vie bousculé. 

Giulia écrit aussi un blog  et ses derniers articles sont des témoignages de personnes qui vivent le confinement à Coni.

>> Retrouvez les témoignages de confinés du monde entier sur la page Soundcloud du journal intime collectif de Foule Continentale.

Programmation musicale
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.