Après le référendum favorable à la sortie de la Grande Bretagne de l'Union Européenne, faut-il revoter ? serait-ce un déni de démocratie, une trahison ? A Liverpool au congrès travailliste de Jeremy Corbyn cette question est furieusement débattue...

"Croire au Brexit, c'est comme croire aux licornes". Manifestants dans les rues de Liverpool
"Croire au Brexit, c'est comme croire aux licornes". Manifestants dans les rues de Liverpool © Radio France / Caroline Gillet

En marge du congrès travailliste, le festival The World transformed, est organisé tous les ans par les jeunes du parti travailliste. C’est un peu comme un festival de rock, mais au lieu de concerts, c’est des conférences, avec des politiques, des chercheurs qui viennent de partout et des débats très à gauche. Le soir, grosses soirées, les bénévoles que j’ai croisé en parlent avec des étoiles dans les yeux. Ils aiment les soirées et ils aiment aussi la guest star absolue, c’est Jeremy Corbyn bien sûr, le chef du parti travailliste.

À l'antenne

 Caroline Gillet reçoit Angus Satow et Adam Ramsay.

Angus Satow est bénévole au World Transformed. Il a 22 ans. Et dans le débat qui oppose ceux qui sont pour et ceux qui sont contre l’idée de revoter et de refaire un référendum autour du Brexit, lui dit être contre. Angus est arrivé à la politique par le  biais de  la question environnementale, il a commencé à militer à Cambridge ou il était à l’université. Son premier engagement c’était pour tenter d’inciter les responsables de son université à renoncer au financement des industries fossiles.

Adam Ramsay est journaliste pour le média anglais OpenDemocracy, il vient d’Ecosse et il a 33 ans. Il enquête en ce moment sur les fonds occultes qui ont permis de financer la campagne pro Brexit, particulièrement favorable aux grands industriels qui n'ont aucun intérêts à rester dans l'Europe et les régulations qu'elle impose en matière notamment environnementale. Il évoque aussi la main de la société Cambridge Analytica qui aurait œuvré en sous-main pour manipuler le vote des Britanniques. La chaîne Arte a consacré un documentaire passionnant à cette société qui a aussi travaillé à l'élection de Donald Trump aux Etats-Unis, il est à voir ici

Programmation musicale :

  • Sleaford Mods, "Stick in a five & go"

Aller plus loin

► Le lien pour les pro-revote

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.