On retrouve Hamza à l'aube. Après avoir rompu le jeûne, toute la famille va se coucher. Ce Ramadan est inédit car on ne peut plus réunir les amis pour rompre le jeûne, et plus personne ne peut aller prier à la mosquée.

A Djibouti : Hamza
A Djibouti : Hamza © Radio France / Claire Braud

Depuis le début du confinement, des jeunes du monde entier racontent ce qu'ils observent et ressentent, dans le Journal collectif sonore et transnational par temps de corona, un dérivé de Foule Continentale en temps de pandémie.

A Djibouti, Hamza vient de rompre le jeûne. Il est 4h du matin et toute la famille va se coucher. La mère d'Hamza échange régulièrement avec ses filles qui vivent en Suède et en Angleterre.

A l'heure de l'appel à la prière, les hommes sortent des maisons puis rentrent immédiatement. Le tournoi de foot pour les jeunes du quartier, organisé habituellement pendant le Ramadan  a été annulé.

>> Retrouvez les témoignages de confinés du monde entier sur la page Soundcloud du journal intime collectif de Foule Continentale.

>> Retrouvez la playlist du Journal collectif & sonore : dansez, riez, pleurez ou chantez sur les musiques préférées que nous ont envoyées Victor à Rio, Maria en Roumanie, José Luis à Caracas, Ola au Caire et plein d'autres encore...

Programmation musicale
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.