Oui on a sciemment zappé la saint Valentin la semaine dernière car il nous semblait qu’une seule journée n’était pas suffisante pour honorer ce qu’est l’amour, dans tous les sens du terme. On va y aller crescendo tout au long de ces 4 épisodes .

"Il faut beaucoup aimer quelqu'un pour ne pas lui préférer son absence" - Jean Rostand
"Il faut beaucoup aimer quelqu'un pour ne pas lui préférer son absence" - Jean Rostand © Getty

Le 22 novembre 2002, dans Ecoutez les anges passent, Zoé Varier lit des lettres d’amour et notamment celle que Simone de Beauvoir adresse à Jean-Paul Sartre le 25 septembre 1939.

J'ai marché au bord de la mer jusqu'à la nuit complète et j'ai pleuré comme une chienne. Je vous aime, mon amour

Et celle que Sartre écrit à Beauvoir en 1929 :

Petit charmant Castor, voulez-vous être assez bonne pour donner mon linge - tiroir inférieur de l'armoire - à la blanchisseuse ce matin. Je laisse la clef sur la porte. Je vous aime tendrement, mon amour. Vous aviez une petite tête charmante hier en disant "Ah vous m'aviez regardé ? Vous m'aviez regardé !". Et quand j'y pense, mon coeur se fend de tendresse.

Pour mieux comprendre le processus amoureux, Le 24 février 2004, Eric Hauswald recevait dans l’émission lls l’ont fait la neurobiologiste Lucy Vincent qui venait de publier chez Odile Jacob l’ouvrage Comment devient-on amoureux ?

Et si l’amour était le meilleur tour de magie inventé par l’évolution ?

Après le picotement amoureux et le béguin, place au flirt.

Le 19 octobre 1970, dans son émission Madame Inter, Annick Beauchamp reçoit le réalisateur Claude Chabrol qui répond aux questions d’un sondage effectué par la SOFRES.

Malgré un ton un tantinet désabusé vous entendrez que Claude Chabrol apporte un regard assez ouvert sur le flirt chez les mineurs à une époque où la majorité était à 21 ans.

Et nous remontons encore plus loin : 

Le 10 avril 1953, sur la Radio Télévision Française, dans l’émission la Tribune de Paris, le journaliste Emile Dana reçoit une brochette d’invités  : notamment Françoise Giroud et l’ancienne danseuse du début du XXe siècle Madame Simone.

La question centrale de l'émission : où en est la vie sentimentale en ce début des années 50 ?

Et grande question intemporelle  :  qu’en est-il la fidélité au sein du couple ?

Les 5 à 7 sont devenus des 9 à 11 - Emile Dana

Des archives qui peuvent faire sourire, mais elles offrent une bonne photographie des mentalités des années 50

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.