Voilà un espoir pour les cabossés du genou ou les sportifs vieillissants : continuer à se faire plaisir sans douleur, ni fatigue.

Skier comme à 20 ans avec "Skimojo",  un exosquelette à enfiler sur ou sous le pantalon de ski.
Skier comme à 20 ans avec "Skimojo", un exosquelette à enfiler sur ou sous le pantalon de ski. © Vincent Lorant

Même s'il y a peu de neige en station, même si le ski n'est pas un sport aussi accessible que la course à pied ou le football, quand on aime la descente, quelle tristesse d'être restreint à cause de douleurs ou de la fatigue dues à l'âge… Après quelques descentes exposées, les articulations et les muscles des cuisses sont mises à rude épreuve.

On doit à l'inventivité d'un quinquagénaire anglais souhaitant débuter le ski en 2004 l'invention de l'orthèse à ressort. Skimojo est un exosquelette à enfiler sur ou sous le pantalon de ski.

Un tiers du poids pris en charge

Il procure un soulagement au niveau articulaire et musculaire, autorise à nouveau le ski aux personnes dont les genoux sont devenus très fragiles ou aux personnes qui avancent en âge . Il peut aussi permettre d'allonger l'endurance pour ceux qui n'ont pas de problèmes particulier. La cible reste les passionnés qui ne se résignent pas à limiter leur pratique sportive.

Comment ça marche ? cette orthèse est composée d'un harnais léger passé sous les fesses , d'un connecteur posé sur la chaussure de ski et entre les deux, d'une genouillère articulée contenant un puissant ressort. Cette genouillère bionique en néoprène va plus loin que la simple protection conseillée par le kinésithérapeute puisqu'elle prend en charge 1/3 du poids du skieur. Elle compense les difficultés ou augmente les capacités au choix. Selon des étudiants bruxellois en biomécanique, intérêt annexe : Skimojo sollicite plus les ischio jambiers, ce qui constitue une protection supplémentaire pour les ligaments croisés du genou.

Fonctionnement de l'orthèse "Skimojo"
Fonctionnement de l'orthèse "Skimojo" / Skimojo

Approuvé par des skieurs professionnels

Sur les 1200 personnes qui ont testé ce système, 800 l'ont acheté. Commercialisé en France, aux environ de 600 euros, le produit reste réservé aux passionnés. Récompensé en 2008 par un prix de l'innovation au salon des sports d'hiver professionnels à Munich, cette orthèse est commercialisée dans les magasins spécialisés en glisse. Il faut en effet un réglage précis sur le skieur dont elle épouse la morphologie , ce qui nécessite les conseils de professionnels de la montagne.

L'homme par qui elle est arrivée chez nous, Jean-Marc Glaude travaille actuellement avec une société de textile basée à Troyes sur une version améliorée en vue d'une fabrication française.

A noter qu'il existe un autre système imaginé par les Lettons, à air comprimé. Un peu plus compliqué à régler avec précision sur la morphologie de la jambe mais apparemment très adapté aux personnes ayant perdu un membre inférieur mais qui souhaitent continuer à skier .

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.