Quelle politique étrangère pour la France ? Quelle position avec la Russie ? les USA ? la Chine ? Questions de Patrick Cohen et Bernard Guetta.

Emmanuel Macron, chef du parti politique "En Marche !". À trois mois du premier tour de la présidentielle, son programme est encore flou. Il est l'invité du 7/9 de Patrick Cohen le 1er février 2017
Emmanuel Macron, chef du parti politique "En Marche !". À trois mois du premier tour de la présidentielle, son programme est encore flou. Il est l'invité du 7/9 de Patrick Cohen le 1er février 2017 © AFP / Fred Tanneau

Discuter avec Donald Trump

Le président américain mène une ligne protectionniste et se dirige vers un certain isolement avec l'Europe et la France... Une situation qui inquiète Emmanuel Macron : "Cette politique, c'est un repli de l'Amérique sur elle-même, qui ne correspond pas aux valeurs des États-Unis." Toutefois il faut rétablir un dialogue : "il faut poursuivre l'histoire commune entre la France et les États-Unis, que nous continuions à défendre ce que sont nos valeurs".

La question des réfugiés

De retour d'une visite au Moyen-Orient où il a constaté les conditions d'accueil des migrants, il estime que "l'Europe n'a pas eu une réponse à la hauteur, sur le plan humain mais aussi sur le plan de l'efficacité". Pour Emmanuel Macron, la lutte contre le terrorisme dans la région passe aussi par l'accueil de ceux qui le fuient : "À quoi sert cette lutte si à la fin nous ne savons pas défendre nos principes ?"

Pro-Européen "cohérent"

L'Union européenne est-elle dans l'impasse ? Pour le candidat, il faut non pas moins d'Europe mais plus d'Europe. "Je suis un Européen cohérent", assure-t-il. "Si l'on avance plus depuis 12 ans, depuis le non au traité européen, c'est parce que depuis, nous ne proposons plus rien pour l'Europe." "La réponse aux attaques [de la Chine ou de l'Inde], ce n'est pas moins d'Europe mais c'est une vraie Europe qui sait se défendre." Il estime toutefois qu'il y a encore beaucoup à améliorer dans l'Union européenne : "on ne doit pas laisser la critique de l'Europe aux anti-européens".

► LIRE AUSSI | Emmanuel Macron a bien un (début de) programme

Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.