Mis en minorité deux fois de suite par la conférence annuelle de son parti, Tony Blair a connu, hier, une rude journée. La magie Blair ne fonctionne plus, plus aussi bien en tout cas – pour cause d’Irak.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.