François Fillon, candidat désigné par la primaire de droite, est l'invité de la matinale Grand Format de France Inter. Il répond sur le volet diplomatique de son programme.

François Fillon lors d'un meeting à Provins le 5 avril 2017
François Fillon lors d'un meeting à Provins le 5 avril 2017 © AFP / CHRISTOPHE ARCHAMBAULT

Au surlendemain d'une attaque chimique survenue dans une ville syrienne rebelle au régime de Bachar al-Assad, François Fillon réagit :

En revanche, sur le rapport avec la Russie, soutien du régime syrien en place, François Fillon joue la prudence et prône le dialogue : "A un moment il faut éviter le conflit direct entre la Russie et les ÉtatsUnis sur le sol syrien".

Quand à son regard sur la politique de Bachar al-Assad, le candidat de la droite estime que le dirigeant syrien commet de grossières erreurs stratégiques, notamment avec le dernier épisode en date de cette attaque chimique, attribuée au régime - hypothèse mise en doute par son allié russe - :

Bachar El Assad commet des erreurs politiques incroyables. C'est de la folie, de l'irresponsabilité

Une intervention de l'Europe sur le dossier de la Crimée?

Quel rôle pour l'Europe ?

"Aujourd'hui si vous essayez d'utiliser l'euro dans les échanges internationaux, vous avez des rétorsions américaines" explique François Fillon. "La désaffection de l'Europe , c'est dû à l'imposition de contrôles, des normes contraignantes" :

Les autres sujets de notre matinale grand format

François Fillon sur l'économie

François Fillon sur les questions politiques

François Fillon répond aux auditeurs

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.