Après le rejet, par l'UMP, de toute perspective d'adhésion de la Turquie à L'Union européenne, Michel Barnier, le nouveau ministre des Affaires étrangères, a rétorqué, hier, que la France n'avait pas changé de position sur ce sujet. La Turquie divise la majorité.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.