Quatre millions d'habitants et pays "du club med", la Croatie ne partait pas avec tous les atouts qui font la richesse traditionnelle des nations et fonde l'excellence sportive. Et pourtant, elle excelle dans beaucoup de sports collectifs. Explications.

Comment la Croatie s'est relevée économiquement pour devenir le pays du Club Med ?
Comment la Croatie s'est relevée économiquement pour devenir le pays du Club Med ? © Getty / simon.betteridge

S'il y a bien une région du monde où le foot est une religion, c'est bien le pourtours méditerranéen : de l'Egypte à l'Algérie en passant par l'Espagne, la Grèce et le Portugal – qui est à peine un pays méditerranéen – le foot est une communion.

La Croatie n'échappe pas à la règle. Il n'empêche : la Croatie a pu, par exemple, être classée 3e au rang des nations du foot par la FIFA, loin devant des mastodontes démographiques et historiques du foot comme le Brésil, l'Argentine ou même la France.

Donc il y a autre chose. Et cette « autre chose » s'appelle une stratégie sportive publique patiemment élaborée et financée au plus haut niveau de l'Etat, suivie à la lettre par les clubs et l'ensemble du foot amateur croate.

Ce n'est pas l'argent d'oligarques russes ou qataris qui explique cette performance croate, eux ramassent la mise. C'est la mobilisation de professeurs, d’entraîneurs de petits clubs et l'entretien de dizaines de stades de province qui aboutit à cette performance.

Ce n'est pas tout : la Croatie excelle en basket, en tennis, en water polo et au hand ! Franko Tudjman, le 1er président d'une Croatie indépendante depuis 1991 disait : « les victoires de foot façonnent une identité nationale aussi sûrement que les guerres ».

La Croatie va bien économiquement

Onze trimestres consécutifs de croissance pour l'économie croate : le pays est en plein boom ! Il s'est entièrement reconstruit après une guerre dévastatrice de 1991 à 1995. Aujourd'hui, la Croatie n'a que des problèmes de riches :

Par exemple, comment mieux gérer l'afflux de touristes qui envahissent chaque été son exceptionnel littoral ? Or les touristes sont un bon indicateur de la confiance accordée à un pays : 14 millions de touristes, c'est 14 millions de gens qui risquent leur famille.

Par ailleurs la richesse nouvelle de la Croatie, encore relative certes, mais tout de même spectaculaire, me permet de répondre à une autre question lancinante ces derniers temps : à quoi sert l'Europe unie ?

Et bien c'est simple : la paix et la richesse des nations ! En 1975, l'Espagne n'exportait que des émigrés et des oranges, aujourd'hui son PIB est le même que celui de la Russie. Même leçon pour le Portugal, la Grèce et aujourd'hui, l'Europe centrale et orientale.

C'est même évident lorsqu'on compare ceux de ces pays qui sont entrés dans l'Union et ceux qui n'y sont toujours pas. La Croatie et ses 4 millions d'habitants est moitié plus riche que la Serbie voisine et ses 7 millions d'habitants.

On peut mégoter et dire que la Serbie n'a pas le littoral croate et ses milliers d'îles. Oui, mais le tourisme ne représente que 20% de la richesse croate et la petite Slovénie voisine, qui a peu de plages et 2 millions d'habitants, produit autant que la Serbie.

Autrement dit, la messe est dite et elle est bel et bien européenne. Quant au sport, comme pour la recherche d'ailleurs, la seule recette est : investissements et stratégies publiques de long terme.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.