Laissons la peur du rouge aux bêtes à cornes. Syriza, le parti arrivé si largement en tête, hier, des législatives grecques n’est bien évidemment pas un parti de gauchistes rêveurs ignorant des contraintes et réalités dont il devra tenir compte.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.