Cible privilégiée de Daech, la France est pourtant le pays le moins religieux d'Europe.

Un policier devant l'église Saint-Etienne-du-Rouvray
Un policier devant l'église Saint-Etienne-du-Rouvray © AFP / Charly Triballeau

Il suffit de reprendre la prose des assassins : dans un numéro de son magazine en français, Daech explique qu'il faut « viser les lieux touristiques, les grandes surfaces, les synagogues, les églises, les loges maçonniques, les lieux de prêche des apostats ». On y est donc. Mais c'est étonnamment mal connaître la France, qui est tout sauf un pays religieux. C'est même en Europe, le pays de l'indifférence religieuse par excellence, ce qu'on appelle l'apathéisme.

Non seulement la France est, avec la Tchéquie, le pays qui croit le moins en Dieu en Europe mais notre pays fait partie du top 10 des pays où la religion, selon un sondage Gallup, occupe la place la moins importante au quotidien. Seul un quart des français avoue y accorder une importance personnelle. Et cette apathéisme est le fait de toutes les religions de France. Seul un quart de ceux de nos concitoyens qui s'identifient comme musulmans (23% exactement) sont pratiquants. Quand je dis pratiquant, c'est aller au moins une fois par mois à la mosquée. C'est plus que les catholiques, 16%, mais à peine plus que les Portugais d'origine, qui sont encore 20% à aller au moins une fois par mois à la messe.

Reste le symbole, puissant tout de même : assassiner un prêtre dans son église et pendant l'office ! Sauf que Daech a plusieurs fois expliqué qu'il fallait certes s'en prendre aux églises, aux fidèles mais pas aux prêtres, rabbins ou imams. Pour une raison toute simple que l'on va voir dès aujourd'hui : la solidarité immédiate des autres dignitaires religieux donnera plus de poids à leurs paroles de paix et de concorde entre les religions. Autrement dit, l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray, est une erreur tactique du point de vue même de Daech. Daech qui, par ailleurs, tue infiniment plus de musulmans que de fidèles de n'importe quelle autre religion...

Je dirai presque de façon brutale : ils tuent ceux qu'ils ont sous la main ! Or sous la main, ils ont essentiellement des musulmans chiites ou quelques-unes de ces minorités religieuses dont le Moyen-Orient a le secret, comme les alaouites ou les Yezidis. Les Chrétiens et les Juifs vivant en terre d'islam ne sont d'ailleurs même pas forcément les plus mal perçus : tant qu'ils ne sont pas soupçonnés de se battre ou de leur résister, on prend juste soin de les convertir, de les extorquer ou de les forcer à l'exil. Les plus mal lotis sont ceux qui sont, soit soupçonnés de pratiquer une version déviante de l'islam, comme les Chiites, et là la sentence, c'est la mort, soit d'être des païens, comme les Yezidis, et le châtiment, c'est l'esclavage.

Enfin, il faut savoir que Daech est avant tout un mouvement nihiliste, pour lequel la mort est la récompense suprême. Comme certaines sectes évangéliques américaines ou orthodoxes russes, ils pensent que la fin du monde est pour demain, ou après demain. Et comme toujours avec ces mouvements religieux millénaristes, tout concourt à leur donner raison : les signes sont là, les armées du mal ou des apostats (c'est nous les apostats) s'organisent. Le problème pour eux, c'est que leur vision apocalyptique et eschatologique du monde pleut sur un terreau particulièrement sec, en tout cas en France où 70% de la population ne se réclame d'aucune religion dont 40% d'athées convaincus.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.