D’où peuvent venir de tels monstres ? De quoi sont faits ces taliban pakistanais qui non contents d’avoir tué, dimanche, 72 personnes dont 29 enfants en envoyant un kamikaze se faire exploser près d’une aire de jeu, se vantent depuis d’avoir visé des chrétiens et promettaient, hier, aux autorités de leur pays une « guerre » qu’ils « gagneront, disent-ils, avec l’aide de Dieu » ?

La réponse n’est pas dans les méandres de l’âme humaine. Elle n’est pas non plus à chercher dans le Coran. Elle est dans l’histoire de ce pays neuf, artificiel et chaotique, né en 1947 de la volonté de l’élite musulmane des Indes Britanniques de se créer un « foyer national ».

Dans l’Empire des Indes, une large partie de la minorité musulmane appartenait à la frange la plus éduquée de la population et la plus proche, aussi, de la Grande-Bretagne en laquelle elle voyait un protecteur contre la majorité hindoue. Cette élite craignait donc l’indépendance qu’elle savait inéluctable et c’est ainsi qu’elle avait conçu, aux débuts du XX° siècle, l’idée d’un Etat dans lequel les musulmans des Indes seraient maîtres chez eux et en sécurité.

La Grande-Bretagne leur a donné satisfaction en se retirant. Elle a fractionné le sous-continent en créant cet Etat musulman, le Pakistan, qui est depuis en guerre rampante avec l’Inde car il n’a jamais cessé de craindre qu’elle ne tente, un jour, de récupérer les territoires qu’elle a perdus il y a 70 ans.

Ancrée dans l’histoire, il y a une paranoïa pakistanaise dont les conséquences ont été, d’une part, le poids prépondérant des militaires et des services secrets sur la vie politique du pays et, de l’autre, un constant désir de contrôler l’Afghanistan limitrophe afin d’opposer à l’Inde un bloc musulman.

C’est pour cela que les Pakistanais avaient tant aidé les Etats-Unis à chasser l’URSS d’Afghanistan avant d’y envoyer, les Russes partis, des milices constituées d’étudiants des écoles coraniques, les taliban, qui y avaient pris le pouvoir avant d’être renversés par les Américains après les attentats du 11 septembre.

Les taliban sont une création des services pakistanais mais ils ont largement échappé au contrôle de leurs créateurs lorsque le Pakistan, sous pression américaine, s’est rallié à la guerre contre le terrorisme.

D’où 15 années d’attentats presque incessants des taliban contre le pouvoir pakistanais, les intérêts occidentaux et les minorités chrétienne et chiite.

Appuyés par des complicités tribales, les taliban voudraient maintenant instaurer une théocratie au Pakistan et, jusqu’aujourd’hui, rien n’a eu raison d’eux parce qu’ils surfent sur les inégalités sociales et régionales et bénéficient encore de complicités dans les services secrets qu’ils ont infiltrés après l’avoir été par eux.

Depuis dimanche, le gouvernement a procédé à 5000 arrestations. Cette fois-ci, la réaction est massive mais rien ne dit encore qu’elle sera décisive et ce Pakistan incertain est une puissance nucléaire.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.