2,8 millions de tonnes de denrées transitent chaque année dans le plus grand marché alimentaire frais d'Europe. Depuis dix ans, une partie des invendus est redistribué à des associations caritatives grâce au "Potager de Marianne", un chantier d'insertion installé au cœur du marché international.

Implantée au coeur du marché, l'association collecte de plus en plus d'invendus chaque année. Et pourtant les grossistes sont de plus en plus mesurés dans la gestion des stocks. 

Arnaud Lenglet est responsable des "Potagers de Marianne" :   

D'année en année, on touche de plus en plus de grossistes sur le marché de Rungis, donc le volume de récupération augmente mais sur la globalité de ce qui est jeté, ça a plutôt tendance à augmenter. 

Et le don a aussi l'avantage de coûter moins cher que la destruction facturée aux grossistes par Semmaris, la société gestionnaire de Rungis. Son président Stéphane Layani

Plus vous apportez de quantité à détruire, plus vous payez. Il faut que le pollueur soit le payeur, donc nous augmentons chaque année le prix des quantités jetées, de façon à responsabiliser les commerçants qui ne respecteraient pas le produit.

Rungis détruit 30 mille tonnes de déchets chaque année. La chaleur issue de leur combustion permet de chauffer les entrepôts du marché et l'aéroport d'Orly.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.