Depuis le 1er novembre, les automobilistes qui ne laisseraient pas traverser un piéton engagé sur un passage clouté peuvent perdre six points sur leur permis. C'est la même sanction que la conduite sous alcoolémie, le grand excès de vitesse ou le délit de fuite. Reportage dans une rue très embouteillées de Paris.

Les automobilistes peuvent perdre 6 points sur leur permis en cas de refus de priorité à un piéton
Les automobilistes peuvent perdre 6 points sur leur permis en cas de refus de priorité à un piéton © Radio France / Thibault Lefèvre

Quatre passages cloutés en moins de 500 mètres, et des voitures, pare-chocs contre pare-chocs. Yannick roule au pas depuis une vingtaine de minutes, alors les piétons, ce n'est pas vraiment sa priorité.

- Le monsieur, à gauche, avec son caddie, vous auriez dû le laisser passer ? - Comment je pouvais le voir derrière la camion blanc ? Je l'ai vu à la dernière minute mais j'étais déjà engagé. Ils tapent seulement sur nous, ils ne font rien pour les piétons qui abusent des fois. Ils peuvent faire ce qui veulent, c'est toujours nous qui payons. 

La faute au piéton donc comme Catherine et ses deux enfants qu'elle tient par la main. Elle attend depuis près d'une minute sur le trottoir,  juste devant un passage piéton.

- J'attends vraiment qu'il n'y ait personne pour traverser. La dernière fois, un véhicule est passé, il m'a frôlé. Donc maintenant, je fais très attention. Honnêtement, les gens, ils ne font pas attention. - Je vous attends, je vais traverser avec vous ? - Pas de soucis,  et voilà, vous voyez, là, il y a un vélo qui passe (et qui refuse la priorité à Catherine).

Et les cyclistes sont comme les voitures et les motos, tenus de laisser la priorité aux piétons mais ce n'est pas toujours évident. Casque sur la tête, Muriel se déplace tous les jours à Paris, avec son vélo électrique. 

Parfois, on ne fait pas exprès. C'est très compliqué parce que ça vient de partout. Chacun est un peu dans ses pensées quand même.  

La moitié des piétons morts l'année dernière à paris ont été tués sur des passages cloutés. 

Les invités
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.