A la Roche sur Yon, pour assembler les 7 500 vélos électriques de la flotte francilienne, l'entreprise dirigée par François Lucas a du trouver de nouveaux locaux pour installer une deuxième chaîne de montage qui fait travailler 30 personnes.

Plus léger, plus solide et surtout connecté : le nouveau Vélib a débarqué dans 60 communes du Grand Paris. Mais le déploiement a pris du retard. Résultat, la mise en service des nouveaux vélos ne démarre qu'au tiers de la capacité prévue. Seule une centaine de stations sont opérationnelles contre 300 prévues initialement. 

Là où les bornes sont opérationnelles, on peut y trouver des vélos électriques, c'est là la grande nouveauté. Des vélos fabriqués dans l'usine Arcade Cycles (prononciation à la française) de la Roche sur Yon en Vendée

Cadre gris, garde boue bleu ciel, dans cet énorme hangar le vélib électrique prend forme. Si le moteur, la batterie et le cadre sont fabriqués en Asie, toutes les autres pièces sont made in France.

Reportage de Rosalie Lafarge

Smovengo, l'opérateur des nouveaux Velib, promet d'atteindre son objectif de déployer ses vélos sur 1 400 stations avant fin mars. D'ici là, les abonnés pourront bénéficier d'une compensation : un crédit de 3H offertes, pour tester sans surcoût les nouveaux Vélib' électriques ou prolonger leur usage des vélos mécaniques.  

Les nouveaux abonnés bénéficieront quant à eux de 50% de réduction sur leurs abonnements mensuels en janvier, février et mars, correspondant à un geste commercial de 12,45 euros pour un abonnement V-Max (Vélib' électrique et mécanique) et de 4,65 euros pour un abonnement V-Plus (Vélib' mécanique).     

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.