Comme l'hiver dernier, la ville de Grande-Synthe, près de Dunkerque, a ouvert, jeudi 27 décembre, un gymnase pour accueillir les migrants qui dorment habituellement dehors, ou dans des campements de fortune.

Le maire de Grande-Synthe a ouvert un gymnase, pour accueillir les migrants qui dorment habituellement dehors
Le maire de Grande-Synthe a ouvert un gymnase, pour accueillir les migrants qui dorment habituellement dehors © AFP / Denis Charlet

Le maire Europe Écologie les Verts de la ville, Damien Carême, a pris cette décision, sans passer de convention avec l'État, mais parce qu'il souhaite offrir "un minimum de dignité" aux exilés.

Actuellement, un peu moins de 200 hommes sont accueillis à l'Espace jeunes du Moulin, la quasi-totalité sur des Kurdes d'Irak. Les familles, les femmes et les enfants, sont hébergées dans un autre bâtiment municipal.

Un hébergement d'urgence prévu jusqu'à la fin du mois de mars. 

Les règles sont très strictes : pas de cigarette, pas d'alcool dans le gymnase, sinon, c'est l'exclusion. Une douzaine de salariés de la ville de Grande-Synthe se relaient pour encadrer les exilés.  Trois fois par jour, des associations locales, mais aussi britanniques, apportent les repas. 

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.